Fév 132018
 

 

On a toutes chantonné les paroles parfois équivoques parfois sexplicites de Mylène Farmer.

Avec différents niveaux de lecture parce que, adolescente, je n’avais pas forcément compris toutes les allusions.

De pourvu qu’elles soient douces à l’Âme Stram Gram en passant par Libertine le sexe est … Partout. Tout le temps. Ou presque.

Et depuis la fameuse apparition du mummy porn avec Cinquante Nuances de Grey, Crossfire et tant d’autres, la romance façon Angélique Marquise des Anges est devenue bien poussiéreuse.

Même les célèbres romans Harlequin se sont réchauffés voire enflammés.

On déculpabilise, on en parle un peu plus. Même si #Metoo et #BalanceTonPorc ont à la fois des effets libérateurs et pervers.

 

Tu aimes le sexe, j’aime le sexe. On aime le sexe. Lire, voir, écouter, en parler.

Avoir des sextoys est devenu tendance mais pas obligatoire. Parfois encore avec un peu (beaucoup ? ) de gêne.

 

Et sans être blogueuse sexo, je vais te révéler un truc.

Un grand secret

Un méga, méga grand secret.

.

.

.

.

.

IMG 8343 bow tie

Photo « d’illustration » 😉 ©Fabrice Silly

 

Moi aussi je suis un être sexuel. Même la blogueuse qui annonce un #CoucouLesGirls! au début de chaque apparition numérique ou vidéo l’est. Même celle en tutu rose et rubans à foison qui semble tout droit sorties d’une histoire Disney.

Même tes parents. C’est la vie.

(Désolée pour l’image bizarre que je viens de te mettre en tête.)

 

On s’autorise à réchauffer l’atmosphère à chaque St Valentin. Cet article en est la preuve.

Même si de temps à autre j’ai pu révéler certaines choses. : en soutien-gorge ici , sans par là ou en culotte par là,  j’ai encore plein de petites choses à écrire sur le sujet.

 

Mais on va commencer tout doux par de la lecture. Je te présente la Sexy box de la maison d’édition Evidence Editions, qui est à deux pas de La Rochelle. Ouaip, made in Charente-Maritime.

 

Girly box ou Sexy box, choisis ton camp

Box livre par Evidence Editions La Rochelle

 

Evidence Edition a récemment proposé des box livre.

Pour chacune on choisi le livre que l’on veut lire et il est accompagné de goodies du moment.

 

La Girly box concerne les romances et la Sexy box est réservée aux ouvrages érotique voire même BDSM.

C’est notamment en compagnie de Jennifer (Jeni Chérie) et Elisabeth alias La Fée que j’ai participé à l’après midi découverte des box et des derniers ouvrages dans un bien sympathique décor à l’Hotel de La Fabrique à La Rochelle.

Cette promotion était dans le cadre de la Saint Valentin mais… Il n’ y a pas de moment pour se faire plaisir avec une box  !

Avec un tel préambule et des semi révélations en ce début d’article, tu te doutes bien cher lecteur, chère lectrice que j’ai choisi la Sexy box !

Box livre Sexy box par Evidence Editions

Et bien sur il y avait des goodies thématiques pour la circonstance.

goodies sexy box par Evidence Editions

miniature sirop de gingembre

Rouge a levres coquin penis

Evidence Editions La Rochelle 7162

Pour bien tout voir il était nécessaire de faire deux photos évidemment. Tu préfères quel profil ?

 

Pour l’occasion c’était une surprise totale, une box au hasard parmi les Sexy box. J’ai eu La gourmandise des songes de Clarence Perouxie, paru dans la collection Indécente.

Je suis encore en pleine lecture mais je peux vous dire que les mots ne font pas semblants :

« Jouir »

« sperme dans la bouche »,

description de sodomie … Livre la gourmandise des songes de Clarence Perouxie

 

Extrait livre La gourmandise des songes par Clarence Perouxie

 

 

Et pourtant, tout est écrit sans tomber dans le porno vulgaire, le fond est une vraie histoire d’amour, écrite par une femme. Peut-être est-ce vraiment cela qui fait la différence. L’écriture érotique sous la plume d’une femme.

Dans le livre il est question de jeux entre amants, de ceux que l’on pratique dans la confiance, dans la découverte de l’autre, avec la parole libre et la soif de faire vibrer le corps de son ou sa partenaire. Avec un peu d’expérience quand même.

En fait des gens bien dans leurs baskets !

Ce soir je finis de le lire !

 

 

box livre Evidence Editions La Rochelle 7167

Bonne Saint Valentin !

 Posted by at 20 h 41 min
Avr 222013
 

Parfois ce sont les personnages, parfois les histoires ou les situations  auxquelles on s ‘identifie quand on s’immerge dans un livre. Et si l’auteure a écrit avec émotion, on la ressent fatalement. Je n’aime pas pleurer mais j’ai adoré ce livre. Pire j’ai adoré pleurer. Et après avoir refermé la quatrième de couv je l’ai déposé sur l’oreiller enjoignant Monsieur à le lire.  Après tout ce temps passé ensemble je ne l’ai jamais vu lire. Et il a tourné la première page. Puis la suivante…

 

Si on recommençait à zéro… le livre !

Si on recommençait à zero 1 web

Je l’ai adoré parce que c’est une situation que je vis. Après plus de 3 ans avec la même personne, après des moments d ‘indifférences injustes, de l’incompréhension, quelqu’un qui brille par son absence dans les moments les plus critiques… et bien parfois on n’arrive pas à se détacher.  Il y a toujours quelque chose tapit là, tout au fond, malmené mais pas totalement étouffé et qui ne demande qu’à ressurgir pour grandir plus fort. Malgré les doutes. Malgré les amis-qui-vous-veulent-du-bien  mais qui en réalité transposent leur désirs égoïstes. Ils ne sont pas foncièrement méchants. Enfin pas tous…

C’est une belle histoire, qui ne vire pas cucul la praline à toutes les pages, on s’enflamme devant l’imbécilité ou la méchanceté de certains, on trépigne devant les difficultés de communication des personnages qui sont pris dans un gros quiproquo soigneusement entretenu par ces amis-qui-leur-veulent-du-bien.

 

L’auteure Aline Nicolet Goncalves Cunha, a rencontré son mari lors d’un voyage au Brésil : séparés par la distance et les amis qui ne croyaient pas en leur histoire, ils y sont pourtant arrivés. Mais le chemin n’est pas simple. Le projet d’écriture d’Aline a alors pris une tournure autobiographique car elle se dit que si leur amour a survécu, ses personnages, Nathan et Julia ont peut-être une chance…. car ils s’aiment d’un amour sans limites. Pourtant “leurs vies professionelles et leurs amis, parfois trop bienveillants, font obstacle à leur épanouissement. La vie va devoir les séparer pour qu’ils puissent se retrouver et se reconnaître à nouveau.”

 

Si la lecture de ce livre m’a touchée, même si je l’ai dévoré, saisie par toutes les analogies avec ma vie amoureuse, j’ai cependant bien regretté le nombre incroyable de fautes d’orthographe ou de grammaire. Mais Il est distribué par une jeune édition lyonnaise, les Editions Baudelaire alors il faut leur donner le temps et la chance de s’améliorer sur la relecture, car cette jeune maison a la volonté de faire découvrir de nouveaux talents, prometteurs mais peu connus.

Si on recommençait à zéro 2 web

 

Voici un extrait de « Si on recommençait à zéro » :

 

6 juin 2008, 6 h 53. Nathan était assis dans son lit. Il avait enlevé ses couvertures, et regardait le soleil se lever doucement derrière la fenêtre de sa chambre. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus le temps de le regarder. Mais pour une fois, il n’avait pas travaillé cette nuit-là, il avait enfin eu une nuit normale et avait pu dormir en même temps que Julia. Quelques fois, il tournait la tête vers elle, à ses côtés, dos à lui. Ses beaux cheveux bruns brillaient sous les rayons du soleil levant. Sa peau nue, légèrement bronzée, qui dépassait de quelques centimètres sous ses couvertures, semblait si douce. Depuis combien de temps ne l’avait-il pas touchée? Lui, ingénieur informaticien de nuit dans une grande entreprise de New-York, il n’avait que quelques minutes le petit matin pour voir sa femme avant qu’elle ne s’en aille travailler. Mais son épouse ne le voyait pas de cet oeil-là. Lorsque Nathan rentrait du travail, à sept heures du matin, fatigué, les yeux rouges, et qu’il se glissait dans le lit en essayant de prendre Julia dans ses bras, pour sa femme, c’était alors le signal de se lever et de se préparer pour partir à son tour travailler. Il voulait essayer de construire une conversation pendant qu’elle se préparait, lui parler, lui dire à quel point il l’aimait, qu’elle lui manquait, qu’il voudrait prendre une journée avec elle,rien qu’avec elle, pour lui montrer, qu’au bout de trois ans de mariage, il était toujours aussi fou amoureux d’elle. Mais il ne tenait jamais et, dès qu’elle se levait, il s’était déjà endormi. Mais cette fois-ci, il ne dormirait pas! I ls’était reposé en même temps qu’elle, et il était en pleine forme pour attendre que sa belle ouvre ses yeux… Lui parler, la caresser, l’embrasser, juste lui dire qu’il l’aimait, c’était tout ce qu’il voulait.
***
Julia sentait le regard de Nathan. Mais elle gardait les yeux fermés. Elle voulait éviter une conversation sans aucun sens. Que pourrait-elle lui dire ? Elle ne savait même pas si elle connaissait l’homme couché dans son lit. Trois ans de mariage, presque un an qu’ils ne se croisaient que quelques minutes dans cette chambre. L’année dernière, Nathan était rentré à la maison en lançant son sac sur le canapé, et s’était écrié en la prenant dans ses bras qu’il avait une grande nouvelle à lui annoncer, et pour cela il l’invitait dans le restaurant de leur rencontre. C’était tellement merveilleux, il lui apprit qu’une des plus grandes entreprises d’informatique d’Amérique l’avait engagé. Le hic était qu’il travaillerait de nuit, aurait beaucoup moins de vacances, mais c’était presque le triple du salaire qu’il gagnait jusqu’à présent. Ce soir-là, il lui avait promis qu’il ferait tout pour la voir au réveil, qu’il passerait la chercher à son travail pour qu’ils déjeunent ensemble, que leurs vacances ne se passeraient que dans de grandes îles paradisiaques et dans des endroits dont ils avaient tous les deux rêvé. Et enfin, il lui avait promis qu’avec l’argent qu’ils auraient, ils pourraient enfin avoir un enfant. Ce soir-là avait été le plus beau de la vie de Julia, mais elle ne savait pas que c’était ce soir-là qui allait tout basculer dans son couple.

premiere de couverture si on recommencait a zero

 

Je porte : un ensemble lingerie T’Edith

Monsieur M porte : un caleçon Dagobear

 Posted by at 21 h 55 min  Tagged with:
Mar 152012
 
2078376913
Ça aurait pu être le jeu des 7 erreurs mais ici il n’y en a qu’une et de taille ! C’est ce que j’ai pu constater dans le numéro du 28 février de Elle magazine. Bon tout le monde a remarqué que dans cette série de photo, Anne Hathaway apparaît deux fois mais avec des légendes différentes, la deuxième photo devant être la tenue de Sarah Jessica Parker
OUPS ! la bourde.
Qui a vérifié le book avant de tout envoyer à l’impression ? Qui va se faire taper sur les doigts? J’imagine bien le personnage de Miranda Priestly, la rédac’ chef du magazine Runway dans Le diable s’habille en Prada, houspiller une assistante. Est-ce que la rédactrice en chef de Elle est plus indulgente?
Bon après tout l’erreur est humaine, et pour rétablir l’équilibre voilà la tenue de Sarah Jessica Parker à la cérémonie des Oscars 2009. En robe à crinoline Dior Haute Couture et bijoux Fred Leighton comme l’annonçait la légende. Une vraie robe de princesse !
1802325613
Et pour compléter le clin d’oeil au Diable s’habille en Prada, voici la tenue de Meryl Streep en robe drapée Alberta Ferretti.
2084493742


action onhellocoton

Commentaires

Ouuuii!!!! trop drôle parce que je l’ai vu aujourd’hui même, et le plus drôle c’est que je suis restée bloquée bien 5secondes le temps que je capte que c’était pas la bonne photo…Ca craint pour un grand magasine comme Elle, c’est une erreur de débutant!
Perso, ma préférée est la robe Elie Saab
Celle de SJP est sublime, mais mon coeur balance vers la robe fourreau plutôt que celle de princesse pour ce genre de cérémonie.
See you soon 🙂

Écrit par : Syllora | 05.03.2009

PS: merci bcp d’avoir laissé un pti mot sur mon blog et de m’avoir rajouter dans ta liste

Écrit par : Syllora | 05.03.2009

Répondre à ce commentaire

Je n’ai pas vu de trace d’erratum dans le numéro de cette semaine… erreur passée inaperçue??

Écrit par : minda | 08.03.2009

j’ai pas acheté le numéro de cette semaine, mais ils out-être trop la honte d’admettre qu’ils se sont gourrés 😀

Écrit par : Syllora | 08.03.2009

*erreur de frappe « ils ont peut-être la honte… »

Écrit par : Syllora | 08.03.2009

gaultier ! et non gauthier !!!

Écrit par : anita | 29.03.2009

 

 Posted by at 13 h 26 min