Mai 062013
 

Faire de la figuration à La Rochelle, j’ai testé pour vous !

L’été dernier j’ai donc participé en tant que figurante sur le tournage d’un des épisodes de la seconde saison du feuilleton Vive la colo qui commence ce soir sur TF1. Voici le début de l’épisode « Vive les mariés » où on distingue ma tête blonde ^^ … Faire de la figuration a vraiment été une chouette expérience, il faut dire que toutes les conditions étés réunies.

..

Ça faisait un petit moment qu’on en discutait avec Jean-Philippe  qui a déjà fait de la figuration à La Rochelle pour  des films dont Alceste à Bicyclette et je m’étais donc inscrite à mon tour.

A peine quelques semaines plus tard, c’est Amélie la coordonnatrice des castings qui m’appelle. Me voilà donc engagée pour 2 jours, en tenue de mariage. A ce moment là le nom de la série et surtout le lieu du tournage** était encore tenu secret. Mystère….

Coup de chance, comme il faut quand même du monde pour tourner une scène de mariage, j’étais accompagnée de 2 charmants acolytes, Miss G et Jean-Phi. C’est d’ailleurs avec plaisir que le jour J j’ai retrouvé des personnes que je connaissais et aussi l’occasion de faire de jolies rencontres comme la chanteuse violoncelliste Gatha*…

La première journée dès le matin on prie pour le beau temps soit de la partie. La matinée est fraîche, l’attente est longue pendant que d’autres scènes sont tournées.

catherine jacob vive la colo saison 2 epidsode 1

Enfin nous y voilà tout le monde est placé pour la scène de la cérémonie avec le maire. Catherine Jacob souriante salue tout le monde, c’est sympa. Puis on démarre pour de bon, le moindre chuchotement est interdit pour ne pas avoir de bruit de fond, les téléphones sont coupés pour ne pas faire d’interférences.

On fait des Ahhhhh quand enfin Virginie Hocq en jolie mariée fait son apparition au bras de Jean-Louis Foulquier qui habite à La Rochelle, et qui n’est autre que le fondateur des Francofolies !

Des applaudissements, des ohhhhh des Aaaah et voire même des OOooh . Et on refait. Encore.

tournage vive la colo_episode vive les maries

Entre chaque les petits potins sur les acteurs sont échangés. D’ailleurs Titoff a l’air de regarder intensément une jeune fille derrière lui entre les prises (mauvaise pioche elle est mineure!). Mais avec son accent marseillais soigneusement entretenu il garde son humour… “ Hey faudrait refaire ta coloration chez le coiffeur” (euh non en fait ça m’a pas plus plu que ça il n’a pas décelé la subtilité fashion de ma coiffure avec les racines bien noires sous mon nuage décoloré. Déception !^^)

Et puis il y a Julien Boisselier. Plutôt appétissant… Mais il ne faut surtout pas regarder la scène de la danse du film Trentenaire et Célibataire avec Marina Foïs !!

Il faut savoir qu’une journée de tournage peut être très longue et parfois on attend pour juste quelques minutes. Mais on a eu la chance pendant ces deux jours d’en tourner plusieurs et aussi d’être assez nombreux pour passer du bon temps ! Même si il y a les macarons qui trainent au soleil et attirent les guêpes, même si le beau buffet met l’eau à la bouche et que surtout il vaut mieux ne pas croquer dedans ^^. Et on se rend compte que la figuration pour une première fois ce n’est pas évident : jouer la surprise pour les incidents intempestifs, faire semblant de discuter mais juste en remuant la bouche et en mimant des expressions parce que sacré-bruit-de-fond !! Et ça donne parfois des situation incongrues ou l’un décide de faire semblant de raconter une blague et l’autre qui forcément de réagit pas.

 

Et voilà ma trombine si tu as du mal à me reconnaitre, cherche une touffe blonde et ne robe exotique amanda tenue figuration mariage

 

*le groupe GathaGatha

**Les scènes ont été tournées juste à coté de La Rochelle au Château de Cramahé à Salles sur Mer

 Posted by at 20 h 17 min
Avr 222013
 

Parfois ce sont les personnages, parfois les histoires ou les situations  auxquelles on s ‘identifie quand on s’immerge dans un livre. Et si l’auteure a écrit avec émotion, on la ressent fatalement. Je n’aime pas pleurer mais j’ai adoré ce livre. Pire j’ai adoré pleurer. Et après avoir refermé la quatrième de couv je l’ai déposé sur l’oreiller enjoignant Monsieur à le lire.  Après tout ce temps passé ensemble je ne l’ai jamais vu lire. Et il a tourné la première page. Puis la suivante…

 

Si on recommençait à zéro… le livre !

Si-on-recommençait-à-zero-1_web

Je l’ai adoré parce que c’est une situation que je vis. Après plus de 3 ans avec la même personne, après des moments d ‘indifférences injustes, de l’incompréhension, quelqu’un qui brille par son absence dans les moments les plus critiques… et bien parfois on n’arrive pas à se détacher.  Il y a toujours quelque chose tapit là, tout au fond, malmené mais pas totalement étouffé et qui ne demande qu’à ressurgir pour grandir plus fort. Malgré les doutes. Malgré les amis-qui-vous-veulent-du-bien  mais qui en réalité transposent leur désirs égoïstes. Ils ne sont pas foncièrement méchants. Enfin pas tous…

C’est une belle histoire, qui ne vire pas cucul la praline à toutes les pages, on s’enflamme devant l’imbécilité ou la méchanceté de certains, on trépigne devant les difficultés de communication des personnages qui sont pris dans un gros quiproquo soigneusement entretenu par ces amis-qui-leur-veulent-du-bien.

 

L’auteure Aline Nicolet Goncalves Cunha, a rencontré son mari lors d’un voyage au Brésil : séparés par la distance et les amis qui ne croyaient pas en leur histoire, ils y sont pourtant arrivés. Mais le chemin n’est pas simple. Le projet d’écriture d’Aline a alors pris une tournure autobiographique car elle se dit que si leur amour a survécu, ses personnages, Nathan et Julia ont peut-être une chance…. car ils s’aiment d’un amour sans limites. Pourtant “leurs vies professionelles et leurs amis, parfois trop bienveillants, font obstacle à leur épanouissement. La vie va devoir les séparer pour qu’ils puissent se retrouver et se reconnaître à nouveau.”

 

Si la lecture de ce livre m’a touchée, même si je l’ai dévoré, saisie par toutes les analogies avec ma vie amoureuse, j’ai cependant bien regretté le nombre incroyable de fautes d’orthographe ou de grammaire. Mais Il est distribué par une jeune édition lyonnaise, les Editions Baudelaire alors il faut leur donner le temps et la chance de s’améliorer sur la relecture, car cette jeune maison a la volonté de faire découvrir de nouveaux talents, prometteurs mais peu connus.

Si on recommençait à zéro_2_web

 

Voici un extrait de « Si on recommençait à zéro » :

 

6 juin 2008, 6 h 53. Nathan était assis dans son lit. Il avait enlevé ses couvertures, et regardait le soleil se lever doucement derrière la fenêtre de sa chambre. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus le temps de le regarder. Mais pour une fois, il n’avait pas travaillé cette nuit-là, il avait enfin eu une nuit normale et avait pu dormir en même temps que Julia. Quelques fois, il tournait la tête vers elle, à ses côtés, dos à lui. Ses beaux cheveux bruns brillaient sous les rayons du soleil levant. Sa peau nue, légèrement bronzée, qui dépassait de quelques centimètres sous ses couvertures, semblait si douce. Depuis combien de temps ne l’avait-il pas touchée? Lui, ingénieur informaticien de nuit dans une grande entreprise de New-York, il n’avait que quelques minutes le petit matin pour voir sa femme avant qu’elle ne s’en aille travailler. Mais son épouse ne le voyait pas de cet oeil-là. Lorsque Nathan rentrait du travail, à sept heures du matin, fatigué, les yeux rouges, et qu’il se glissait dans le lit en essayant de prendre Julia dans ses bras, pour sa femme, c’était alors le signal de se lever et de se préparer pour partir à son tour travailler. Il voulait essayer de construire une conversation pendant qu’elle se préparait, lui parler, lui dire à quel point il l’aimait, qu’elle lui manquait, qu’il voudrait prendre une journée avec elle,rien qu’avec elle, pour lui montrer, qu’au bout de trois ans de mariage, il était toujours aussi fou amoureux d’elle. Mais il ne tenait jamais et, dès qu’elle se levait, il s’était déjà endormi. Mais cette fois-ci, il ne dormirait pas! I ls’était reposé en même temps qu’elle, et il était en pleine forme pour attendre que sa belle ouvre ses yeux… Lui parler, la caresser, l’embrasser, juste lui dire qu’il l’aimait, c’était tout ce qu’il voulait.
***
Julia sentait le regard de Nathan. Mais elle gardait les yeux fermés. Elle voulait éviter une conversation sans aucun sens. Que pourrait-elle lui dire ? Elle ne savait même pas si elle connaissait l’homme couché dans son lit. Trois ans de mariage, presque un an qu’ils ne se croisaient que quelques minutes dans cette chambre. L’année dernière, Nathan était rentré à la maison en lançant son sac sur le canapé, et s’était écrié en la prenant dans ses bras qu’il avait une grande nouvelle à lui annoncer, et pour cela il l’invitait dans le restaurant de leur rencontre. C’était tellement merveilleux, il lui apprit qu’une des plus grandes entreprises d’informatique d’Amérique l’avait engagé. Le hic était qu’il travaillerait de nuit, aurait beaucoup moins de vacances, mais c’était presque le triple du salaire qu’il gagnait jusqu’à présent. Ce soir-là, il lui avait promis qu’il ferait tout pour la voir au réveil, qu’il passerait la chercher à son travail pour qu’ils déjeunent ensemble, que leurs vacances ne se passeraient que dans de grandes îles paradisiaques et dans des endroits dont ils avaient tous les deux rêvé. Et enfin, il lui avait promis qu’avec l’argent qu’ils auraient, ils pourraient enfin avoir un enfant. Ce soir-là avait été le plus beau de la vie de Julia, mais elle ne savait pas que c’était ce soir-là qui allait tout basculer dans son couple.

livre Si on recommencait a zero

 

Je porte : un ensemble lingerie T’Edith

Monsieur M porte : un caleçon Dagobear

 Posted by at 21 h 55 min  Tagged with:
Mar 152013
 

Rha lala  oui je sais entre la crève, mon déménagement, le roller…. bah il n’ y pas trop d’articles qui sont publiés ici. Sinon il y a quand même Amagzine.com  (rendez-vous ce soir on parle sex-toy uhuh ^^) et le résultats du concours Jules est publié!

Aujourd’hui un article sur la confiance en soi, proposé par Marissa, une lectrice. Bah oui pourquoi inviter toujours les bloggers ? Clignement d'œilClignement d'œil

reprendre-confiance-en-soi-baSource : http://www.masculin.com/love-sex/927-reprendre-confiance-en-soi/

Lorsque j’étais plus jeune, la timidité m’envahissait à un point tel que j’étais totalement terrorisée lorsqu’un garçon m’adressait la parole! Heureusement pour moi – et ma vie amoureuse! – tout cela a changé et avec les années. J’ai évoluée, appris à me faire confiance et à sortir de mon cocon de confort. Peut-être étiez-vous comme moi?

Rassurez-vous, aujourd’hui tout va beaucoup mieux côté garçon pour moi depuis que j’ai compris que j’étais une personne unique et extraordinaire et qu’il fallait que j’aie confiance en moi. La confiance en soi, c’est simplement avoir le contrôle de son environnement, de ses gestes et paroles et surtout, de s’assumer. Avec cela, croyez-moi, on peut tout accomplir dans la vie! Et même séduire notre prince charmant!

Malheureusement, notre confiance en soi est souvent freinée par certains éléments. Voici alors quelques conseils :

Tout d’abord, ignorez la compétition! Il faut se mettre des œillères tout autour de la tête, ce n’est que nous qui existons. C’est en se comparant aux autres que l’on devient plus fragile. C’est évidemment frustrant de voir que les autres sont un corps plus mince, une approche plus charmante auprès des garçons, etc. Il faut simplement faire son propre chemin, ignorer les autres et surtout, se concentrer uniquement sur nos objectifs.

Soyez humble. Admettre que l’on ne connait pas quelque chose n’est pas une faiblesse mesdames, il s’agit au contraire d’une force! Évidemment, on ne peut pas tout connaitre, nous sommes humains après tout! Lao-Tseu, grand sage chinois, nous enseigne : « L’humilité sert à agir avec puissance ». C’est une qualité de transparence qui est admirée par les autres et qui réussit à mettre à l’aise les personnes avec lesquels nous échangeons.

Aimez-vous! C’est la clé. On dit souvent qu’il faut s’aimer pour être aimé, et bien, si vous ne croyez pas en vos capacités, vous ne serez pas en mesure d’en convaincre les autres. Si on n’aime pas qui nous sommes, qui donc nous aimera? Le degré de confiance en soi est grandement relié au degré d’estime de soi. Aimez-vous et vous vous sentiez plus léger!

C’était d’ailleurs mon problème… Je croyais que je n’étais jamais assez bien. Bien entendu, un garçon ne pourrait jamais s’intéresser à moi, car toutes les autres filles étaient beaucoup mieux. Ironiquement, aujourd’hui je pense tout le contraire! Je me fais simplement confiance.

Arrêtez de vous sous-estimer! Mettez sous silence cette voix intérieure qui vous critique sans cesse et partout en vous disant que vous n’êtes bonne à rien et que vous n’allez pas y arriver. Certes, se critiquer à petites doses peut tout à fait vous aider à nous améliorer et à performer davantage, mais à trop fortes doses, cela ne fait que vous ralentir.

La confiance, clé de la séduction

Se faire confiance c’est se dire que l’on est capable et que l’on va réussir. Croire en soi est essentiel.

Notre esprit est conçu pour illustrer nos croyances. Cela signifie que si vous vous comportez comme quelqu’un qui a beaucoup de confiance en soi, votre esprit ou votre subconscient agira en conséquence.

Après avoir compris et bien assimilé ces points formant la base, vous serez donc en mesure de séduire et de trouver l’amour. On le voit tout de suite lorsqu’une femme est sûre d’elle, seulement par un regard dans les yeux!

Alors mesdames, sortez de votre zone de confort et OSEZ! Fini ces phrases : « ah merde! Je viens encore de perdre ma chance! », car maintenant vous croyez en vous.

Alors les filles, vous êtes les meilleures, croyez-y maintenant! 🙂

 

 

Marissa L