fbpx
Fév 252019
 

séance chiropratique La Rochelle

 

Il y a des professions de santé dont on connait le principe mais dont on ignore parfois le nom, et mon ancien métier de manip radio en fait partie.

Une des disciplines de santé qui mérite d’être plus connue c’est le métier de chiropracteur.
Que l’on parle de chiropraxie ou chiropratique, il s’agit bien de la même chose et dans cet article j’utiliserai les deux termes.
Et comme beaucoup, avant d’essayer moi-même, à part de penser que le ou la praticienne apposait ses mains (chiro en grec veut dire main…) cela me semblait bien mystérieux.doc
Je ne dois pas être la seule, alors ce petit reportage pourrait tomber à pic pour toutes les personnes qui se demandent…

 

… Un chiropracteur à quoi ça sert ?

L’idée simple de la chiropractie est de considérer le système nerveux centrale ( cerveau – moelle épinière – nerfs) et de détecter si il existe des blocages sur les trajets nerveux afin d’en libérer le corps. Le champ des soins de cette thérapie manuelle peuvent concerner les migraines, les lombalgies, acouphènes et soucis d’équilibre, allergies, soucis hormonaux… et cette liste n’est pas exhaustive.

Le saviez-vous ?
La discipline existe depuis la fin du 19ème siècle mais elle a été officiellement reconnue par décret en 2011. Les chiropracteurs suivent un cursus de 6 ans pour un diplôme international (la formation est identiques dans le monde entier) et sont docteurs en chiropraxie.

 

 

Annabelle Néraudeau, chiropraticienne à La Rochelle

 

Annabelle Néraudeau, chiropraticienne. Elle a son propre cabinet depuis mars 2017. Après un DU pour la prévention sportive, elle s’est également spécialisée en chiropratique vétérinaire

C’est Annabelle Néraudeau, chiropraticienne à La Rochelle,  qui s’est prêtée à l’exercice du reportage avec moi.

Rochelaise depuis toujours avec sa famille Annabelle a deux grandes sœurs et une jumelle. Elle a fait ses études Institut Franco Européen de Chiropratique à Paris et après un Diplôme Universitaire (DU)  de prise en charge préventive pour le sportif, elle a acquis une nouvelle spécification en chiropratique pour les animaux.

Le hasard fait qu’elle s’est installée dans le centre médical de l’Aurore dans le quartier de Port Neuf à La Rochelle, juste en face du cabinet où je travaillais.
Depuis mars 2017 Annabelle est dans un cabinet douillet à la déco moderne et une touche d’ancien customisé par ses soins : le cabinet chiropratique de l’Aurore.

cabinet chiropraxie La Rochelle

Annabelle s’est installée dans un cabinet lumineux et pétillant à son image

Annabelle a découvert elle-même le métier en étant soignée par un chiropracteur après une chute de cheval à 12 ans alors qu’elle pratiquait l’équitation depuis toute petite. Cette chute aurait pu mettre un frein à sa passion pour des raisons de santé mais comme vous pouvez le voir dans la vidéo, il n’en est rien !

Comme se passe une séance de chiropratique ?

Une séance « typique »  de chiropraxie

Ajustement chiropratique avec activator

 

Comme avec tout praticien lors d’une première consultation, l’anamnèse est importante et on commence par cela. Il s’agit de faire un historique médical, de décrire l’objet de consultation et votre chiropraticien ou chiropraticienne pose les questions adéquates avant de commencer toute manipulation.
Pour ma part c’était la seconde fois que je consultais à quelques années d’intervalle, mais la première fois avec Annabelle. J’avais déjà eu un « effet boomerang » assez costaud la première fois que j’ai essayé la chiropratique et donc il était évident pour Annabelle de prendre en compte et de procéder à des ajustements légers.

Elle a utilisé un appareil massant pour détendre, a ajusté ma colonne avec des mouvement doux, sans aucun craquage comme certains peuvent le craindre.

Le fameux « activator »

Et a débloqué d’autres points de compression grâce à l’activator, une sorte de pistolet qui envoie une légère impulsion d’air comprimé.

On entend l’activator quand il se détend mais on ne sent aucune douleur à son action. Idéal quand on craint les « craquements ».

Après une séance il est conseillé de rester au calme, et je dois dire que je suis restée toute la soirée affalée sur le canapé. Comme le dit Annabelle dans le reportage vidéo, on peut avoir une sensation de fatigue après la séance et parfois les symptômes qui se réveillent sur une période allant jusqu’à 72h en moyenne. C’est le temps qu’il faut au corps pour assimiler les nouvelles données et prendre l’habitude de la nouvelle posture corrigée.

 

Plusieurs techniques au service de la chiropratique

Cependant la chiropratique n’est pas seulement une histoire de biomécanique pour le corps humain. Elle peut avoir également une composante émotionnelle, connectée avec les énergies dans le corps.

La technique B.E.S.T, technique de synchronisation bioénergétique en fait partie. Cette technique permet d’interroger physiquement le corps et de relier des douleurs ou symptômes à des émotions qui se sont enregistrées dans le corps (des émotions somatisées) et le système nerveux. Lors de la séance le ou la praticienne demande de penser à certaines choses et observe le corps. La réponse peut être une simple contraction musculaire presque imperceptible.
Mystérieux ? Pas du tout.
Je vous donne un exemple très simple pour faire une analogie de la réponse du corps.
Pensez au goût acide du citron.
Vous salivez ?
Voilà une pensée reliée à une réaction du corps… CQFD

Chiropratique animale

 

L’amour des chevaux combiné à la découverte de la chiropratique a récemment mené Anabelle à compléter sa formation avec une nouvelle compétence : la chiropraxie animale.
Sa première intention était donc de pouvoir pratiquer la chiropraxie équine, mais les autres animaux ne sont pas oubliés.

Par analogie avec la chiropratique pour les humains, la chiropratique vétérinaire est destinée à rétablir une dysfonction articulaire toujours en agissant sur les articulations et le sytème nerveux.
Actuellement pour ces patients particuliers, Annabelle pratique la chiropraxie à domicile dans le secteur de La Rochelle. Qu’ils soient chiens vaches ou chevaux, vos animaux préférés sont entre des mains bienveillantes !

 Posted by at 16 h 41 min
Avr 192018
 
groupe sport exterieur

Je vous l’ai dit, aujourd’hui je ressens vraiment le besoin de bouger mon boule. Après 7 mois en tant que freelance, je me suis aperçu de plusieurs choses.

Ce qui a changé pour moi

 

Premièrement le besoin de s’aérer les neurones est devenu bien plus impérieux que l’envie de juste s’aérer de la vie de salariée. Là où une journée de RTT en off à glandouiller ou un week-end en dehors de La Rochelle faisait du bien, il me faut maintenant autre chose.

J’ai besoin de varier les différentes tâches et activités de ma journée.

Deuxièmement, je m’aperçois que je travaille bien plus qu’avant même si j’avais déjà ma double activité de salariée et d’indépendante. Un peu paradoxal, mais pas tant que cela.

Tous les jours de la semaine même le samedi ou le dimanche sont tous devenus pour moi des jours comme un autre. Et surtout, la grande différence, tout ce que je fais demande plus d’énergie.

Aucune tâche, écrire un article, créer des visuels, faire de la photo, de la vidéo, réaliser des interview, faire ma facturation, des rapports, faire de la veille etc, etc, etc… n’est jamais identique et demande de la concentration.

Fini le mode en pilote automatique, finies les phrases répétées à l’identique pendant plus de 15 ans en tant que manipulatrice radio «  Asseyez-vous dans le fauteuil / Quelle est votre date de naissance / Avez-vous des allergies ? ….. »

« Je vais vous injecter le produit pour votre examen, on va faire les première images sous la caméra puis vous reviendrez dans 2heures et demie… ».

Pour ceux qui se demandent ce que c’est un ou une manip radio la réponse est là, il suffit de cliquer sur le lien.

 

Donc je me mets au sport… mais doucement

Attention il y a quand même tout au fond moi la petite fille qui, à peine devait courir 500m à l’école, était déjà en crise d’asthme. La petite fille qui avait un carnet de notes au top mais qui n’avait quand même jamais la moyenne en sport …

Celle qui a choisi triple saut au bac et qui avec ses grandes guiboles a réussi sans peine à avoir un 20/20 (oui je sais c’est quasiment de la triche).

Avec tout ce passif, courir était le pire pour moi. Mais je me soigne. Parce que en extérieur il n’y a pas que la course à pied qui est possible.

Un samedi matin je me suis décidée à aller à la séance de sport en extérieur animée par Claire Ossuna.

coach seance sport exterieur La Rochelle

Ça fait super longtemps que je connaissais le principe de ses séances Sport au naturel mais je ne m’étais jamais décidée. Une heure de sport le samdei de 10h30 à 11h30 dans un lieu qui change toutes les semaines. Cela peut être un parc (comme celui de l’Houmeau près de la Rochelle quand j’y suis allée), mais aussi la plage. La première séance est gratuite, puis si on est conquis on peut prendre un forfait 5 séances pour moins de 40€ et on choisi les séances auxquelles on participe.

Avant de commencer à courir tôt le matin en plein mois de janvier, j’étais plus que dubitative à l’idée de faire du sport dehors en hiver.

Anne, une autre copine et voisine de quartier s’est aussi décidée à venir, donc on a pu covoiturer.

J’ai eu un peu peur. Anne peut faire des dizaines de kilomètres à vélo, courir 10-15 km juste comme ça. Et quand on est arrivée sur site, deux marathoniens participaient également à la séance. Je me suis dit que j’était foutue. Je devais être la moins sportive du lot (j’ai tout récemment réussi à courir un peu plus de 3km sans pause…) .

La première bonne surprise a été de retrouver un copain pas vu depuis longtemps et de profiter d’une séance dans la bonne humeur, sans jugement sur le niveau de chacun. Avec les encouragements, les rigolades et Claire qui veille au grain sur le petit groupe pour corriger les postures.

La seconde bonne surprise est de m’apercevoir que TOUT le monde en a chié et que en plus j’ai réussi à tenir la route. C’est plutôt rare de faire du sport en groupe et de ne pas être largué sur le rythme parce que chacun avait une pratique sportive très différente.

Et ça c’est peut-être la magie du concept de Claire…

groupe sport exterieur

Des sourires radieux après une bonne heure de sport en extérieur !

De l’importance de se relaxer et de se récompenser

A chacun ses petits plaisirs. Ce jour là avec Anne avec qui je suis allée faire cette séance, on s’est récompensées par un déjeuner dans un restaurant du quartier. Mais l’idée trop chouette qu’on a eue en parlant, c’est d’aller dans un spa. Souvent on pense plutôt à aller un week-end au spa entre copines ou en amoureux. Mais pourquoi réserver ça pour des week-end exceptionnels ? D’autant plus que deux jours de spa ça peut être un peu long…

Après le sport ou un s effort (un déménagement ou une journée de peinture ça compte aussi comme un gros effort) les étirements c’est bien – et indispensable.

Si on peut les compléter par la chaleur d’un sauna par exemple cela serait vraiment idéal.

Je dis ça pour le bien des muscles et du corps évidemment !

Bon ok si en plus on pouvait aussi avoir un massage, nos muscles nous en remercieront d’autant plus. Si les sportifs de haut niveau se font masser après une compétition c’est pas pour rien hein ! (la preuve par l’exemple).

Un moment de détente au hammam sec

Quelques options sont possibles :

On peut rester sur l’idée du week-end au spa et profiter de faire du sport (mais bon il faut vraiment être motivé) ou compléter de temps en temps la séance sportive par un accès spa.

De nombreux spa proposent des forfaits d’accès à la journée voire à la demi journée et sont de plus en plus équipés d’une petite salle de sport. On peut aussi faire un séance d’aquagym si les horaires proposés collent à l’emploi du temps.

J’avais perdu mon maillot de bain dans un des cartons de déménagement. Les sous vêtement de sport font bien l’affaire également 🙂

 

D’autres endroits auxquels on ne pense pas tout de suite, ce sont les hotels spa. Les espaces ne sont pas forcément réservés à la clientèle qui y séjourne. C’est ce que j’ai fait pour les photos que vous voyez : je suis allée à l’hôtel du château de Lagord.

Et si on anticipe on peut également réserver un massage…

On peut aussi buller au bord de la piscine si on ne nage pas 😉

La dernière option, si vous aimez le sport en salle, c’est de choisir un établissement qui a un espace humide, le plus commun étant le sauna. Ceux qui proposent également une piscine accessible hors cours d’aquagym ou aquabike sont peut être moins nombreux mais ils existent !

 

 Posted by at 14 h 00 min
Mar 172018
 

Encore une révélation !

Déjà la dernière fois je vous laissais entrevoir mon envie d’écrire sur de nouveaux sujets. En voilà un autre.

J’ai aussi envie de parler de sport… (et mode ? Hé hé oui il me faut bien justifier le temps passé à regarder les boutiques en ligne)

S-P-O-R-T

Arf oui je sais, vous devez vous souvenir de cet article là avec un petit gribouillis approximatif.

Non pour l’instant c’est plutôt du sport dans l’optique de  » bouger son boule ». Pas de marathon en vue, pas de trail…

Pourquoi j’ai envie de bouger mon boule

Juste le besoin de faire bouger ce corps qui reste des heures durant vissé sur une chaise de bureau. Que j’ai d’ailleurs choisi bien confortable pour mon entrée dans la vie de freelance avec des journées qui filent à tout vitesse. Je pensais gagner au moins 8h de plus dans mes journées après avoir quitté mon ancien job.

A moi le temps pour dessiner régulièrement, développer le concept Apéro Filles  ( il y a déjà 3 villes…) , refaire mon site, en lancer un autre, partir faire des reportages…. en plus du community management pour mes clients.

La réalité est qu’en fait j’ai l’impression d’avoir encore moins le temps qu’avant ! Il faut dire que la rénovation de maison qui traine a peut-être quelques responsabilités dans tout cela. D’ailleurs mon emménagement n’est plus une vague idée, je viens de passer mes premières nuits dans ma maison !

Début janvier, j’ai pris mon courage à deux pieds, chaussé mes vieilles chaussures de sport et je suis sortie dès le matin, sur les conseils de mon amie Nathalie (promis je vous reparle de cette formidable nana)  : 1h pour soi le matin (ce qui implique de se lever plus tôt), sortir d’oxygéner les neurones, marcher, se dépenser, puis se poser et penser à sa journée.

Comment se passe la reprise d’activité physique

N’ayant plus du tout l’habitude mes premières sorties m’ont bien fatiguée mais cela m’a également fait un bien fou. J’ai donc continué, pas tous les jours certes.

Maintenant le pli est pris : j’ai tout juste racheté des baskets de sport, des Asics comme les anciennes, comme cela j’était sure de ne pas me tromper sur la taille. Pour tout dire je viens de les étrenner ce matin même !

Vu comme c’est parti, maintenant je sais que je vais tenir ( = je vais donc pouvoir investir dans le shopping sport)

Ouais je vais bouger mon boule. Régulièrement. Et si les chaussures étaient un renouvellement indispensable – les anciennes sont très très très vieilles – les fringues de sport le sont aussi.

Pas seulement des fringues mode, il faut du tissu technique, respirant, et qui permet de rester au sec. Parce que même quand il fait 0°C dehors, on transpire beaucoup.

J’en ai fait l’expérience un matin la semaine dernière. 7H30 je me suis arrêtée sur la plage de Chef de baie, juste à 2km de mon appartement. Si il faut courir (parce que à la base j’aime vraiment pas ça, sauf quand j’ai besoin de me vider la tête) autant aller vers un spot agréable !

Je suis restée inactive ( et contemplative à fixer les vagues) pas plus de 5 minutes mais cela m’a frigorifiée. J’ai mis du temps à me réchauffer en repartant.

Donc de vrais vêtements adaptés sont nécessaires. Et jolis aussi.

Bim ! Gagné, me voilà en quête de shopping mais je ne pensais pas que ce serait pour des vêtements de sport.

On peut courir avec n’importe quoi sur le dos, mais bien habillée c’est mieux

Même avec une petite poitrine, dès que l’on trottine ça rebondi et ce n’est pas agréable.

Mon dernier soutien gorge de sport remonte à cette époque fofolle où je me suis dit que j’allais castagner de la fresh meat sur une piste de roller derby. Après avoir appris à patiner, à jouer des épaules et des anges pour faire des sortis de piste, une mauvaise entorse de genou m’avait complètement mis hors jeu. C’est con c’est le seul sport qui m’avait motivée à … Faire du sport.

En pleine castagne au roller derby. Attention tous les coups ne sont pas permis 😉

Ce soutien gorge, je l’ai ressorti mais hum… il a du rétrécir au lavage 🙂

J’ai aussi fait reprendre du service à un vieux jogging qui avait fini en pyjama.

Enfin je ne vais pas détailler mais vous comprenez que finalement je n’avais plus rien d’adapté pour courir plus de 10 minutes, surtout à des températures aussi basses de bon matin.

J’ai commencé mon shopping à petit prix grâce à la fin des soldes, même mes chaussures de sport (Asic Gel Kayano Trainer Evo) sont un bon plan solde. Des nouvelles brassières, des culottes de sport ( ou culottes, c’est super agréable sans couture, tissu respirant…inutile de faire un dessin), et un haut manches longues pour températures entre 0 et 7°C.

Idéalement j’aurai encore besoin de regarder pour des t-shirts et débardeurs et aussi jogging ou leggings spécialement conçus pour le sport.

Donc après ma période shopping mode traditionnel, ma période shopping high tech, ma période shopping rénovation de maison, voilà que j’entre dans ma période shopping sport !

C’est fou hein ?

 

Des idées shopping pour le sport

 

Je ne vais pas piocher uniquement dans une seule boutique ou marque mais voilà mes idées de shopping pour le sport. Attention, un autre truc bizarre, il va peut-être y avoir du rose. Je commence à bien aimer cette couleur tant que ce n’est pas trop barbe à papa.


Veste sans manches réfléchissante : Esprit   79,99€
Jogging rose clair : Esprit  39,99 €
Brassière : Puma , chez Go Sport 58,35€ 46,60 €
Les chaussettes : Kalenji chez Décathlon 5€ les deux paires de la même couleur (exactement celles que j’ai achetées ! )
Chaussures : Asics Gel

Il y a peu la la marque Esprit m’avait étonnée par le choix de ses articles déco et linge de maison, mais c’était trop tôt pour moi il valait mieux attendre de déménager.

A ce moment là j’avais repéré qu’il y avait sur le site une rubrique mode femme sport qui m’intéresse beaucoup plus aujourd’hui.

 

Mes chaussures de sport

Des Asics Gel Kayano Trainer Evo. Sur la photo on dirait que c’est rose pâle mais c’est beige.

J’ai réussi à les acheter à 48€ pendant les soldes, en cherchant bien sur le net on trouve encore ce modèle exact et parfois un peu moins cher ( attention aux frais de port si il y en a).

Mais il y a plein d’autres modèles de chaussures de sport Asics qui sont tout aussi sympa. Notamment le nouveau modèle Sanze, conçu comme un chausson japonais.

Les sous-vêtements de sport

Je l’ai dit plus haut, le maintien de la poitrine est très important. Je voulais au départ retrouver un vrai soutien gorge de sport avec attaches au dos et bretelles réglables mais j’ai finalement opté pour des brassières simples. A très très petit prix chez Décathlon, y’a rien à redire si ce n’est qu’il n’y a pas un choix fou de couleurs.

Pour les culottes, je n’étais pas convaincue.

Mais à 3€ l’unité je ne perdais pas grand chose à essayer.

Et j’ai adopté ! Un vrai confort qui fait la différence

Le haut

Pour l’instant j’utilise des haut basiques, pas du tout conçus pour le sport. Je mets un débardeur, un tee manches longues. Puis par dessus un haut manches longues pour le sport adapté à des températures entre 0 et 7°C trouvé à 10€ toujours chez le même fournisseur.

Le bas

J’aimerai trouver un jogging mais pour la longueur des jambes ce n’est pas facile. Pour l’instant je reprends de vieux leggings, tout en louchant sur ce qui se fait.

D’ailleurs j’ai bien vu qu’il y en avait avec un maintien style contention. Si vous voulez bien m’expliquer exactement à quel moment ou pour quel niveau on en a besoin… Je suis tout ouïe !

Une veste

Ok quand on court il faut être vu. Mais même si les couleurs vitaminées sont jolies, au bout d’un moment les fluo, les orangés, les fuchsias clairs, fuchsias foncés… sont difficiles à marier entre eux.

Pour l’instant j’ai une veste matelassée sans manches jaune ( ça va en dessous je mets du noir), mais je trouve la veste de ma sélection très élégante tout en respectant les principes de sécurité : un joli gris mais en matière réfléchissante.

I-M-P-E-C-C-A-B-L-E

Les accessoires

J’emmène mon téléphone avec moi et ses écouteurs d’origine. J’ai un Xperia Premium et je n’ai pas intérêt à le casser c’est aussi un outil de travail !

Quand certains écoutent un livre audio ou un cours de langue, moi je lance la revue de presse tech de Nowtech. Souvent celle de la veille en replay, l’émission live étant à 8h du lundi au vendredi.

Ce matin j’ai mis en marche l’application Runtastic avec un fond sonore musical sur Spotify. La prochaine fois j’écouterai une playlist running, pour avoir un rythme plus régulier. Parce qu’on ne court pas de la même façon en écoutant Thérapie Taxi ou Adèle !

Je n’ai pas de poche dans ma veste alors je glisse mon téléphone dans une ceinture ventrale de voyage (celle-pour-pas-qu-on-te-pique-tes-sous-et-passeport). C’est un point que je vais devoir améliorer.

Je crois aussi que je vais voir si je peux avoir une mini gourde pour ne pas devoir attendre de rentrer pour boire !

 

 Posted by at 11 h 24 min