Avr 242009
 

Il y a des pièces comme ça, un manteau, un collier, un jean … pour lesquelles on a un jour le big crush, c’est love at first sight !

Pour moi c’est un sac rouge sombre clouté même pas en cuir. Je le porte à toutes les sauces que ce soit genre ou couleur sans jamais encore me lasser.

Associer 2 rouges différents ? Même pas peur j’vous dis ! c’est fou il va vraiment avec tout. Il me suis en toutes circonstances et ne se plaint pas d’être rempli à ras bord. Il me suit dans toutes mes virées, m’accompagne à vélo, aime cotoyer indifféremment le jean, le cuir, la jupe ou le pantalon.

Et il a  fait matchy-matchy cet hiver avec un manteau violet, c’est pour dire ! Cependant je l’ai gardé jalousement à mes côtés dans un état fusionnel, faisant néanmoins une brève apparition dans un post, ou résonnant tel un écho lointain dans un miroir.

Aujourd’hui je suis décidée à vous le présenter.

Sans fioritures…ou presque.

On the road
 
*
In the car part one
 
*
In the car part two
 Posted by at 10 h 18 min
Avr 222009
 

Je n’ai pas encore cédé à la tentation du vide dressing. Et non. Je n’arrive pas à me séparer de ce que je ne mets plus. Au cas où !!

Et voilà une bonne raison : j’ai ressorti une vieille robe du fond de mon placard achetée il y a des lustres chez la mode à petit prix. Elle est douillette, légèrement rehaussée de fils dorés et peut se porter seule ou sur un slim.

Pour l’occasion je l’ai assortie d’une grosse ceinture, de collants fantaisie noir et de grandes chaussettes à rebouler. Ce ne sont pas les grandes chaussettes Prada ou Burberry à  75€-et-un-doigt la paire mais ça fait bien la blague et pour peanuts en plus.

Et oui peanuts sans Ben et Nuts ! fabriquées maison au moins elle sont assez longues. L’astuce ? un collant à maille un peu épais shoppé au Prisu du coin pour 3 sous fera l’affaire.I l suffit de couper juste sous l’entrejambe ! Pour un effet bien dégoulinant on peut prendre un collant une taille plus grand et voilà!!!!

Un conseil : jetter la chute du collant parce que non ça ne peut pas faire un turban chauffant à enfiler sur la tête par dessus le cellophane qui active-booste les effets nutri-lissant-régénérant du masque pour les cheveux. C’était juste un conseil comme ça , vous en faites ce que vous voulez…mais c’est pire que les bigoudis mémères sur la tête sauf si on en a 2 ou 3 sur une chevelure impec et qu’on s’appelle Laëtitia Casta genre je-suis-une-bombe-Corse même avec du décolorant sur la lèvre supérieure. Imagé non? et combien véridique !

 

Et juste comme ça pour faire un clin d’oeil, ce post est une première dans son genre et j ‘espère pas la dernière : le photographe c’est Doudou!!!

Ouais on peut rêver, les Doudous ont du mal à comprendre ce qui nous émoustille devant un sarouel, les talons qui empêchent de marcher sur les rues pavées (Euh non on passe par là j’connais un raccourci!) ou encore un boyfriend jean…. D’ailleurs ce BF jean j’essaie toujours d’un récupérer un mais rien à faire !!! Pourtant ce n’est pas faute d’avoir démontré essayage à l’appui que ce petit Diesel était fait juste pour moi ! M’enfin me faisait même pas le derrière d’un éléphant !!! Sic

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Waouh, encore des chaussettes fin Avril!!! En tout cas très sympas!!
Bisous miss et à bientôt!!!

Écrit par : Pam-modeuse.com | 22.04.2009

lol!
je ne retiens qu’une chose: la chute du collant qu’on espère utiliser par dessus le plastic cap qui donne de la chaleur à tes cheveux lors du masque nourrissant.
Comme toute bonne loseuse j’ai essayé *honte* et j’ai même ouvert au facteur en l’ayant oublié sur la tête *envie de se petit suicider grave*
Donc suivez son conseil:
Soyez fermes et dites NON à la récupération des chutes de collants!!!
(Repeat after me girlz!)

Écrit par : Mag Nantes | 29.04.2009

Avr 132009
 

Jusqu’à maintenant je n’avais pas encore accroché au denim bleached. Et encore moins au côté destroy du jean troué, trop années grunge-Kurt Cobain. Mais j’ai bien dit « JUSQU’A MAINTENANT » . Comme quoi  !

C’est encore bien loin du jean lacéré qui normalement ne devrait pas passer par moi ! Voilà ma version du bleach destroy encore en cours de customisation sur un jean vintage déniché pour la modique somme de 10€ à  la journée  » Vide ton Armoire« 

Timidement customisée pour le moment, je vais faire mes modifs tout doucement.

Jean bleach Energie, bustier Morgan porté sur un t-shirt v-neck, gilet JS Milleniium, baskets Ash, ceinture à frange,
Beuh non c’est pas une photo pourrave que je balance!!! Nan nan nan des heures de photoshop dessus, j’vous l’dis moi. Comment ça y a personne qui me croit???? Pff je m’en vais vexée!
……………………………….Me revoilà!!!!! Nan ça va je ne suis pas vexée finalement. Je n’ai pas la rancune tenace.
Et même que je suis tellement de bonne humeur que je vous livre mon secret (de polichinelle) pour une customisation express.

Mes outils :
  • une lame de cutter émoussée (ça marche aussi avec une lame de rasoir mais c mieux une lame de cutter dans son étui..euh ke cutter quoi….le but n’est pas de teindre en rouge le jean hein…si vous voyez ce que je veux dire

 

  • une pierre ponce. Si t’as rien une râpe à pied ou à fromage peut aussi faire la farce. (Sans aucun parallèle moisi entre fromage-pied)

 

  • un jean bleach. C’est plus facile que de le javelliser toute seule..

 

  • un aspirateur . Si si je maintiens, je me comprends…

 

Ouais je sais j’ai sorti ma grosse artillerie de Bricol’ Girl. OuarFFF ARF !!!!et j’ai aussi un rire distingué quand je me bidonne. No comment !
Donc pour abréger ( es souffrances de mes lecteurs…. en supposant que je puisse mettre le mot au pluriel) il faut juste passer quelques gentils coups de lame sur les endroits à élimer et/ou trouer. Pour l’effet juste usé quelques va et vient de pierre ponce suffiront. Attention c’est maintenant que l’aspiro intervient parce que râper un jean ça fait de sacrées bouloches de merde qui se faufilent partout ! Et une brosse à habit peut aussi servir accessoirement.

Je tiens de nouveau à préciser que la lame de cutter faut la passer gentiment en plusieurs fois sans appuyer sous peine de :
  1. se retrouver avec un méchant trou béant au lieu de l’effet usé voulu au départ
  2. se retrouver en sang parce que comme moi on aura voulu porter son jean histoire de voir exactement à quels endroits on voulait destroyer son jean (ouh la vilaine c’est pas safe de faire ça)

Ben voilà un petit tuto de derrière les fagots comme qui dirait !

A plus ! (dans le bus) .Une rime à 2 sous. Faut pas faire attention j’ai le cerveau ramollo-bigorneau aujourd’hui !