Avr 182017
 

Les jobs à domicile existent depuis longtemps. Le premier exemple qui vient à l’esprit et auquel on les compare si facilement sont les fameuses réunions Tuperware. Mais à l’instar du leader de la boîte plastique, le paysage de la vente à domicile a évolué, et aujourd’hui, les VDI ou les vendeuses à domicile indépendantes ont donné du peps au concept.

 

Magalie Teillet (à gauche) Marie Ardouin ( à droite) – La Rochelle 2017

C’est dans le cadre de mes « Apéro-Filles à La Rochelle » que j’ai rencontré Marie qui présente les collections mode de Captain Tortue et Magalie pour les bijoux Victoria.

Plus que de simples vendeuses, ces nouvelles entrepreneures sont des conseillères mode qui créent de l’événement.

 

 

Marie, conseillère mode Captain Tortue

mettre du rouge à lèvres

Marie Ardouin, conseillère mode Captain Tortue, au Café de la Paix à La Rochelle (2017)

Marie, Aixoise d’origine est arrivée dans le coin en 2008 suite à la mutation de son mari, après une carrière de secrétaire médicale.

« J’avais zéro relation au début », me dit Marie, elle qui aujourd’hui vient de réunir près de 50 exposants lors de son dernier salon bien-être qu’elle organise en tant que bénévole à Tonnay Charente !

Congés maternité et changement de région font que Marie choisit une toute autre profession, devient une assistante maternelle et s’intéresse à la vente à domicile.

C’était en cherchant des vêtements enfant qu’elle a découvert Captain Tortue pour la première fois et depuis ses bouts de chou sont devenus de grands étudiants !

La marque qui a maintenant développé trois collections mode femme plus une collection lingerie a ainsi retenu son attention des années après.

Depuis 8 ans, Marie met donc en valeur les collections Captain Tortue, en présentant par exemple des défilés multi marques avec d’autres VDI notamment lors des salons qu’elle organise ou en collaboration avec d’autres partenaires sur leurs événements.

C’est d’ailleurs dans un contexte similaire qu’elle a rencontré Magalie.

 

Magalie Teillet, conseillère mode Victoria France

Magalie Teillet, conseillère mode bijoux Victoria. La Rochelle 2017

 

Magalie, annonce sans détour son âge, celui d’une femme bien dans sa peau. 44 piges. Comme Marie, elle a un garçon et une fille sensiblement dans les mêmes âges ou pas loin. Après 25 ans dans le commerce traditionnel dont celui de la grande distribution et avec des responsabilités, c’est le besoin de nouveaux challenges et d’apporter une dimension plus humaine qui lui ont fait adopter la vente à domicile. Et aussi pour se changer les idées après des mois de travaux dans un investissement locatif.

« Parler aux murs et aux pinceaux » c’est pas sa came. Il faut que ça bouge, qu’il y ait du contact, il faut que ça vive !

Son opinion sur les VDI ? Au début elle n’y croyait pas. Le tuperware ça sent un peut le moisi à défaut du réchauffé 😉

C’est sa belle sœur qui la convainc du contraire car elle a identifié avant Magalie la connexion entre son talent pour le commerce et l’envie de contact humain.

Magalie est donc devenue conseillère pour les bijoux Victoria depuis novembre 2016.

 

Le réseau, la communication et la convivialité

Pour se faire connaître, Marie et Magalie utilisent Facebook.

« C’est un formidable moyen pour se faire connaître. », faire de la publicité efficace en plus du bouche à oreille.

Elles peuvent rester en contact avec les clientes dans un rapport privilégié.

Coté vente, pas de réunion obligée avec un nombre d’invités obligatoire. Cela peut être bien sur au domicile d’une hôtesse mais souvent elles accueillent chez elles, autour d’un apéro dinatoire. En somme c’est comme les apéro filles : pas d’obligation, tu viens comme tu veux pour passer un bon moment et si tu as envie de quelque chose tu passes commande.

Organiser des événements avec d’autres vendeuses indépendantes est un chouette moyen de se faire connaître et interagir avec tout le monde ou encore offrir cette prestation aux comités d’entreprise.

Cela a aussi l’avantage de ne pas donner l’impression aux (futures) clientes qu’elles sont obligées d’acheter.

 

Et les pépètes dans tout ça ?

Cette activité est un complément de revenu pas encore un salaire mais … pourquoi pas ?

Si aujourd’hui c’est un moyen de compléter un temps partiel salarié pour Marie, et pour Magalie une diversification de revenus, toutes deux ont l’envie de continuer à développer ce business qui les stimule et leur fait faire de belles rencontres.

Comme c’est une source de revenus fluctuante, l’idée est de ne pas compter dessus pour boucler son budget mais l’appréhender comme une amélioration du quotidien, partir en voyage que l’on ne pourrait pas se permettre autrement. Voire même palier à des imprévus.

Pour Marie cela peut être un beau complément de revenu d’une moyenne de 1000€ mensuel. C’est grâce à ça qu’elle part retrouver sa fille actuellement au pair aux Etats Unis.

Mag après 4 mois d’activité a déjà un mensuel net entre 500 et 800 €.

Mais on a jamais rien sans rien, aucune d’elle ne compte ses heures pour cette réussite.

Chapeau les filles !

 

 

 

Marie Ardouin
Conseillère Captain Tortue
06 64 84 36 45
captainmary@sfr.fr
Magalie Teillet
Conseillère Victoria Bijoux
06 99 42 16 44
mag.lalotiere@bbox.fr
 Posted by at 8 h 12 min
Avr 032017
 

 

Mes petites histoires avec la lingerie recommencent…

En fait cela fait un moment que je n’en ai pas parlé mais j’ai un problème… de soutien gorge.

Je vous rassure, il est loin le temps où je vous racontais comment je risquais de le perdre à tout moment en pleine rue. D’ailleurs j’ai encore l’objet du délit tout au fond de mon tiroir de commode…

Venez sur Instagram, on parle de nos plus belles VDM de lingerie 😉

 

Pour résumer, depuis l’été dernier j’ai arrêté de porter un soutien gorge sauf en cas d’absolue nécessité, notamment la transparence de certains hauts…. Promis, rien à voir avec le comité de libération des nénés.

Ma problématique : un bonnet pas énorme énorme et un tour de dos tout à fait dans les normes vu ma taille et ma corpulence (1m84 et 70Kg) mais pas du tout en accord avec les « standards » de la confection.

Quelle injustice ! Je vous le dis, moi, toutes les poitrines ne sont pas égales devant l’offre de lingerie.

D’ailleurs par curiosité, voici un sondage : est-ce que vous portez tout le temps un soutien gorge ?

Tous les jours
67 Vote
Jamais, je les ai TOUS brulés
5 Vote
Selon besoin (sport, habit transparent...)
17 Vote
Je pourrai même dormir avec!
2 Vote

 

 

 

Je revendique l’égalité des poitrines !

 

De prime abord on pense à la lingerie grande taille, mais les poitrines menues ainsi que les poitrines ayant subit des opérations chirurgicales sont aussi les grandes délaissées. Et quand je parle de poitrines opérées, je pense en particulier aux cas de mastectomie totale ou partielle pour les cancers du sein.

Même après avoir passé un après midi entier en boutique à essayer divers modèles et taille de soutien gorge, il y a toujours quelque chose qui ne va pas. Et dans le meilleur des cas si je veux être confortable au niveau de l’ élastique du dessous de poitrine, selon la forme du bonnet ça baille un chouilla.

 

Egalité pour toutes les poitrines #revendication Cliquez pour tweeter

Dans la théorie ce n’est déjà pas toujours facile de déterminer correctement sa taille de soutien gorge, alors, si dans la pratique c’est encore la galère lors des essayages… Il y a de quoi décourager de trouver le soutien gorge adéquat.

Evidemment les boutiques ne commandent JAMAIS de 95A à supposer qu’elles existent dans la marque. Donc après mon joli ensemble Simone Pérèle acheté à La Rochelle chez Améthyste j’ai doucement remisé au placard tous mes soutiens gorge, pestant contre les précédents essais infructueux.

Le « cours en bourse » de la dentelle et autres délicatesses étant assez élevé, on n’a pas envie de se tromper.

 

 

Parce qu’il en faut pour toutes les poitrines

 

Ensemble lingerie Barbara / rouge à Lèvres Nyx

 

Le hasard faisant bien les choses, j’ai reçu la proposition de tester le site de lingerie Touteslespoitrines.com.

A croire que Jeanne, mon interlocutrice a un radar spécial « NANA-qui-aime-la-lingerie-mais-qui-galère-avec-ses-soutifs ».

Enfin en vrai il n’ y pas de mystère ; je blogue, mode la plupart du temps, mes articles sont bien référencés… Donc logique.

Quand ce genre de proposition arrive, évidement le premier réflexe est d’aller voir le site ce qu’il propose… et ce qu’il inspire. Comme j’avais déjà fait une croix sur le port de soutien gorge, il n’était pas certain que je me laisserai tenter.

Puis je me suis dit que je n’avais rien à perdre puisque que l’on m’a offert de choisir ce que je voulais pour un budget de 150€. Et surtout, j’avais repéré quelques soutiens gorge de la fameuse taille que je n’arrivais jamais à trouver. Du 95A. Le Graal ou presque.

Soutien gorge tringle sans armature et culotte

 

Mon choix s’est porté sur un triangle sans armature pour le confort et j’ai choisi un ensemble de la marque Barbara, modèle Azalée. Pour le budget j’ai eu le soutien gorge, et deux bas, slip et shorty.

La livraison en point relai a été rapide. Cela fait plus de deux mois mois que j’ai mon ensemble, j’en suis toujours aussi contente. Le tissu est agréable, et surtout, Alléluia ! j’ai enfin un soutien gorge qui correspond parfaitement à mon tour de poitrine ET de dos.

Ensemble lingerie et rouge à lèvres Nyx

Je crois bien que c’est la première fois que je me débrouille aussi bien sur un achat de lingerie en ligne. Par contre il faut être soigneuse pour bien prendre ses mensurations, passer le temps nécessaire à regarder les conseils pour chaque marque, même si on a le droit de se tromper et que le site laisse 15 jours pour changer à condition évidemment de ne pas avoir porté le vêtement.

Maintenant chers amis de la confection de lingerie, j’aimerai que vous prévoyiez un peu plus d’aisance sur la longueur des bretelles, même pour les poitrines menues…

Détail shorty ensemble lingerie Barbara

Coté slip et shorty, j’ai eu une bonne surprise. Je n’avais pas vu à la commande il n’y a pas d’ourlet au niveau du fessier. Oui ne faites pas semblant de ne pas avoir connu des ourlets ou des élastiques qui ,une fois, restée assise sur une chaise sans rembourrage, laisse des empreintes sur els fesses et qui en plus démange. Oui toi de l’autre coté de ton écran, avoue que ce n’est pas agréable.

Bon sinon après avoir fait un 38 du booty pendant des années et passant maintenant à une taille 40, je trouve que la taille est un peu juste. Ou alors c’est que mon cul s’est (encore) étoffé …

Va falloir mener l’enquête !

Bonus de fin pour ceux et celles qui ont le courage de me lire jusqu’au bout.

Me voilà en mode blogueuse qui se fait ses photos toute seule avec un trépied et une télécommande !

Et oui j’ai assuré toute seule la prise de vue de toutes ces photos. Si cela vous dit, je pourrai en parler dans un prochain article, il suffit de me dire dans les commentaires du blog. Ou Twitter, Facebook, Instagram… bref là où vous êtes 😉

 

 

 

Mar 222017
 
Nicolas Villemagne
Nicolas Villemagne vidéaste et acteur

Nicolas Villemagne, vidéaste et acteur. Ici dans le lon métrage L’autre vie de Richard Kemps . Photo ©Solenne J’Art

 

Il y a des rencontres qui restent gravées dans les mémoires, et celle-ci, avec Nicolas en fait partie. J’ai fait sa connaissance en covoiturage il y a quelques années ( la mémoire nous jouant des tours on n’a pas su retrouver quand ! ). Il partait à Bordeaux, je crois pour de la figuration ( peut être bien pour le fameux rôle de tueur en série dans le film L’autre vie de Richard Kemp). Moi je bloguais déjà, ce jour là je filais vers le sud. Depuis on se suit sur Facebook et, tout récemment, je suis allée voir son court-métrage sélectionné pour le Festival Ciné LP à La Rochelle. Au passage je le félicite à nouveau car il a remporté le prix du public pour La Bête de Beaugency.

 

 

Quel est ton parcours Nicolas?

Je suis de La Rochelle, j’y ai passé un BAC Littéraire au lycée Saint-Exupéry, un super lycée, où j’ai eu l’occasion de faire de la bande dessinée (j’ai été publié dans deux fanzines et une BD collective Dream), de la photo argentique et numérique, de la radio, et même un voyage en Chine et un au Burkina Faso ; c’est dire si ce lycée m’a permis de m’épanouir.

 

Une des planches de la BD Dream dessinée par Nicolas

 

Après je me suis tourné dans un premier temps vers ma première passion le dessin en intégrant une école de communication visuelle à Nantes, dans laquelle je suis resté deux ans.

Puis j’ai eu une opportunité que j’ai saisis, il s’agissait de mon rôle du tueur en série dans le long-métrage cinéma L’autre vie de Richard Kemp (tourné à La Rochelle, l’île de Ré, Rochefort et Bordeaux).

 

L’autre vie de Richard Kemp – long métrage sorti en 2013

Moi qui avait déjà fait un peu de théâtre au collège et qui suis passionné de cinéma, j’ai voulu mettre toutes mes chances de mon coté pour continuer dans ce milieu et je suis parti quatre ans sur Paris, et j’ai suivis des cours d’art dramatique pendant les deux premières années, à la suite de quoi j’ai co-fondé une association audiovisuelle The Cinematic Fools.

Ce qui ne m’a pas empêché de continuer à participer à des castings, vous pourrez d’ailleurs me retrouver dans Valérian et la cité des mille planètes de Luc Besson cet été, si vous avez de bons yeux car je ne suis que figurant.

Aujourd’hui The Cinematic Fools a sa chaîne Youtube sur laquelle nous diffusons au minimum une vidéo toute les deux semaines, et toujours le mercredi à 14h (il nous arrive d’en sortir en plus, mais toujours le mercredi à 14h). C’est là que l’on peut retrouver La Bête de Beaugency mon court-métrage primé au Festival CINE LP.

 

Ton look du jour ?

Nicolas Villemagne recevant le prix du public au Festival de courts métrage Ciné LP à La Rochelle, le 11 mars 2017

Un tee-shirt « geek » sur la série Breaking Bad qui est pour moi la meilleure série au monde ; ensuite plutôt classique, un pantalon noir et des chaussures de ville Mustang marron avec les semelles rouge et bleue.

Une fringue que tu ne te vois pas porter ?

Étant assez extraverti par moment (ma photo de couverture de Facebook peut en témoigner), ce n’est pas évident, mais je dirai quand même un string, car je n’aimerai pas porter un vêtement qui me rentre dans les fesses, je ne trouve pas ça très agréable. 😉

Tu fais du shopping en ville, en ligne ?

Lorsque je sors de l’ordinaire ça m’arrive, ou pour des cadeaux oui, mais je n’ai pas de boutiques fétiches à recommander, et niveau sites internet, je vais surtout sur Size-Factory, Qwertee et Zavvi.

 

Tu es une belle « Bête » (grand et costaud, référence au court métrage) est-ce que ça te pose des problèmes pour trouver des fringues qui te plaisent ?

Dans l’ensemble oui, vu que je n’ai pas de gros revenus, c’est assez compliqué, ma grande pointure de chaussures n’arrange pas les choses en plus, vu que je fais du 48 fillette.

Aujourd’hui je m’habille surtout chez Décathlon, Kiabi et sur des sites de tee-shirts « geek », rien de très glamour.

 

Une pièce fétiche ? Je te vois souvent avec une casquette sur les vidéos…

Oui je porte régulièrement ma casquette-bonnet noire qui est un accessoire que j’aime bien aborder, déjà parce qu’il me va plutôt bien, mais aussi parce qu’il me protège du soleil voir de la pluie selon le temps qu’il fait. Puis c’est aussi une excuse pour ne pas avoir à me coiffer.

Quels sont tes trois accessoires indispensables ?

Ma casquette-bonnet peut importe le temps qu’il fait. Dessus se trouve un homard qui est un bijou fait main que j’ai obtenu lors d’une avant-première sur Paris et qui, depuis, est devenu l’emblème d’un groupe de senscritiqueurs dont je fais parti qui se nome Le Vivier. Puis ma clé d’accordage Pearl à mon porte-clé (j’ai tenté vainement de faire de la batterie en autodidacte pendant plus d’un an), et ma paire de lunettes.

 

Des projets en cours en plus de ta chaine Youtube ?

En dehors de mes deux prochains courts-métrages qui seront diffusés sur notre chaîne Youtube j’ai différents projets. Là en ce moment j’effectue un stage d’immersion en milieu professionnel à Vent des îles en animation, afin de préparer un BPJEPS loisirs tous publics, mais ce n’est pas tout je me suis rapproché d’autres vidéastes sur La Rochelle afin d’acquérir toujours plus d’expériences dans ce domaine.

Le mot de la fin pour les lecteurs de Mindalicious.

Je vous invite à vous abonner à la chaîne Youtube The Cinematic Fools, mais également à nous suivre sur les réseaux sociaux (Twitter & Facebook), afin de ne pas louper mes prochains films, car il va y avoir du bon.

Et voici le court métrage de Nicolas Villemagne et The Cinematic Fools :

Twitter : @CinematicFool

Facebook : Facebook.com/thecinematicfools

Nicolas Villemagne : Facebook.com/NicolasVillemagneOfficiel

 Posted by at 19 h 20 min