Avr 242009
 

Il y a des pièces comme ça, un manteau, un collier, un jean … pour lesquelles on a un jour le big crush, c’est love at first sight !

Pour moi c’est un sac rouge sombre clouté même pas en cuir. Je le porte à toutes les sauces que ce soit genre ou couleur sans jamais encore me lasser.

Associer 2 rouges différents ? Même pas peur j’vous dis ! c’est fou il va vraiment avec tout. Il me suis en toutes circonstances et ne se plaint pas d’être rempli à ras bord. Il me suit dans toutes mes virées, m’accompagne à vélo, aime cotoyer indifféremment le jean, le cuir, la jupe ou le pantalon.

Et il a  fait matchy-matchy cet hiver avec un manteau violet, c’est pour dire ! Cependant je l’ai gardé jalousement à mes côtés dans un état fusionnel, faisant néanmoins une brève apparition dans un post, ou résonnant tel un écho lointain dans un miroir.

Aujourd’hui je suis décidée à vous le présenter.

Sans fioritures…ou presque.

On the road
 
*
In the car part one
 
*
In the car part two
 Posted by at 10 h 18 min
Avr 222009
 

Je n’ai pas encore cédé à la tentation du vide dressing. Et non. Je n’arrive pas à me séparer de ce que je ne mets plus. Au cas où !!

Et voilà une bonne raison : j’ai ressorti une vieille robe du fond de mon placard achetée il y a des lustres chez la mode à petit prix. Elle est douillette, légèrement rehaussée de fils dorés et peut se porter seule ou sur un slim.

Pour l’occasion je l’ai assortie d’une grosse ceinture, de collants fantaisie noir et de grandes chaussettes à rebouler. Ce ne sont pas les grandes chaussettes Prada ou Burberry à  75€-et-un-doigt la paire mais ça fait bien la blague et pour peanuts en plus.

Et oui peanuts sans Ben et Nuts ! fabriquées maison au moins elle sont assez longues. L’astuce ? un collant à maille un peu épais shoppé au Prisu du coin pour 3 sous fera l’affaire.I l suffit de couper juste sous l’entrejambe ! Pour un effet bien dégoulinant on peut prendre un collant une taille plus grand et voilà!!!!

Un conseil : jetter la chute du collant parce que non ça ne peut pas faire un turban chauffant à enfiler sur la tête par dessus le cellophane qui active-booste les effets nutri-lissant-régénérant du masque pour les cheveux. C’était juste un conseil comme ça , vous en faites ce que vous voulez…mais c’est pire que les bigoudis mémères sur la tête sauf si on en a 2 ou 3 sur une chevelure impec et qu’on s’appelle Laëtitia Casta genre je-suis-une-bombe-Corse même avec du décolorant sur la lèvre supérieure. Imagé non? et combien véridique !

 

Et juste comme ça pour faire un clin d’oeil, ce post est une première dans son genre et j ‘espère pas la dernière : le photographe c’est Doudou!!!

Ouais on peut rêver, les Doudous ont du mal à comprendre ce qui nous émoustille devant un sarouel, les talons qui empêchent de marcher sur les rues pavées (Euh non on passe par là j’connais un raccourci!) ou encore un boyfriend jean…. D’ailleurs ce BF jean j’essaie toujours d’un récupérer un mais rien à faire !!! Pourtant ce n’est pas faute d’avoir démontré essayage à l’appui que ce petit Diesel était fait juste pour moi ! M’enfin me faisait même pas le derrière d’un éléphant !!! Sic

action onhellocoton

Commentaires

Waouh, encore des chaussettes fin Avril!!! En tout cas très sympas!!
Bisous miss et à bientôt!!!

Écrit par : Pam-modeuse.com | 22.04.2009

lol!
je ne retiens qu’une chose: la chute du collant qu’on espère utiliser par dessus le plastic cap qui donne de la chaleur à tes cheveux lors du masque nourrissant.
Comme toute bonne loseuse j’ai essayé *honte* et j’ai même ouvert au facteur en l’ayant oublié sur la tête *envie de se petit suicider grave*
Donc suivez son conseil:
Soyez fermes et dites NON à la récupération des chutes de collants!!!
(Repeat after me girlz!)

Écrit par : Mag Nantes | 29.04.2009

Avr 192009
 

S’ il y a bien quelque chose que j’aime en plus des fringues, c’est la bouffe ! oui vaut mieux me voir en photo que m’inviter au resto comme dirait certain…

Avant d’arriver dans la région (ndlr :  la charente maritime), un ami m’a conseillé de goûter l’éclade de moules. KésaKO??

Une spécialité où les moules disposées debout pointe vers le haut, en spirale sur une planche de bois ou à même le sol. Elles sont ensuite recouvertes d’aiguilles de pins auxquelles on met le feu pour les cuire. A déguster avec un verre de vin blanc et tartines au beurre salé. Un vrai délice! Miam!

1182405381
1896127908
1128659313
source photo : Gastronomades

 

Par contre accrochez-vous pour trouver où manger la vraie Thérée de Moucs’ c’est pas facile à faire en restaurant.

Un des rares à la proposer c’est le restaurant La Cabane, sur l’île de Ré. Dominique et Evariste vous accueillent au pied du Phare de la Baleine, ambiance chaleureuse garantie. Le programme? Une journée de bronzette sur la plage, repas et dégustation de glace à La Cabane et si le soleil tape trop fort pour retourner faire la crêpe sur le sable on reste tranquillement à l’apéro profiter du beau temps en terrasse ombragée. On pourra également jouer à la pétanque ou emprunter un vélo pour une petite balade. La Belle Vie !

Au fait comment les moules peuvent tenir debout?? Le secret, m’a confié Evariste, c’est de planter un clou pour le départ de la spirale…Chut !

 

Si l’estomac vous en dit, Dominique et Evariste préparent l’éclade de moules le soir de juin à octobre, période des moules de Bouchot.

Une adresse à retenir !

La Cabane

9 allée du Phare

17590 St Clément des Baleines

Tél : 05 46 42 26 91

1423455098

Phare des Baleines, île de Ré