Jan 152018
 

 

Parfum.

Ce seul mot est à lui seul très puissant. Sa seule évocation aura des résonances multiples en chacun de nous.

Avez-vous pensé à un parfum particulier ? Sorti de vos mémoires, comme un lointain souvenir d’enfance, certainement olfactif mais pas forcément. En tout cas faisant appel à vos sens.

Avez-vous pensé «  Le Parfum » de Süskind ? Réminescence du roman ou du film.

Avez-vous pensé au parfum subtil de bébé et si reconnaissable ? (Hormis les effluves de couches pleines bien sur)

les parfums de Madeleine chambre hotes Montbrison

L’odeur des madeleines – proustiennes ou pas – au petit matin chez Martine qui tient des chambres d’hôte dans la charmante ville de Montbrison près de Saint Etienne …

Ou ce parfum que l’on vous a récemment offert… On ne peut nier qu’à lui seul, le mot parfum est un mot souvenir.

Il suffit de le prononcer pour que les sens soient en éveil, que la mémoire rejaillisse de façon inopinée, faisant remonter à la surface tout un monde, parfois oublié mais toujours présent, là, quelque part.

 

Mes parfums

Le premier parfum dans une vie est sûrement celui de la mère, mais c’est un peu trop tôt pour s’en souvenir.

Mon premier parfum-femme est de mémoire Miracle de Lancôme. Premier parfum de jeune femme active, premier parfum choisi et qui m’a suivi pendant de nombreuses années. Je me rappelle (tiens encore la sémantique du souvenir) avoir attendu patiemment les coffrets parfum Lancôme femme  pour avoir le plaisir de m’offrir le lait pour le corps parfumé.

Jusqu’au jour où, par erreur de commande, je me retrouvais avec le déodorant du même parfum. Echec cuisant, la magie a disparu. J’ai changé de partenaire de fragrance.

Flower Bomb a eu son succès et même Miss Dior Chérie. Seulement pour un temps car les malotrus avaient eu l’audace de l’inconstance. Celui de changer subtilement de formule, mais arborant toujours les mêmes habits.

Alors, comme dans un couple où les protagonistes mûrissent selon des voies différentes, la séparation a eu lieu.

Avant cela il y a cependant eu un autre parfum qui m’a suivi longtemps et dont j’ai gardé précieusement les dernières gouttes. C’est un lien invisible avec ma grand-mère maternelle. Elle m’en avait offert un flacon quand j’étais à l’aube de ma vie d’adulte. C’est un flacon boule, parfum vanille de chez Yves Rocher. Il avait fait suite à une autre de la même gamme, bleu, un parfum mixte dont je ne me rappelle ni le nom ni l’odeur.

 

 

Je pense que l’exemplaire que j’ai encore aujourd’hui doit être un que j’ai racheté. Je l’ai ressorti en 2017 de la boite où je l’avais rangé comme une précieuse relique. A de très rares occasions, j’en ai prélevé d’infimes quantités, quasi au compte goutte. Il est précieux, c’est l’essence de ma relation avec ma grand-mère. Aujourd’hui il n’est presque plus, comme elle depuis quasi 10 ans, irremplaçable.

Les dernières effluves vont s’envoler symboliquement dans une période de vie de mutation pour moi.

Tout se met en place.

Comment je choisis mon parfum

Eau de toilette florale « La Vie est Belle » Lancôme

C’est un exercice difficile car je déteste les mélanges des odeurs dans les parfumeries où tout le monde pschitte des bandelettes à tout va, saturant au passage leurs terminaisons olfactives et les miennes jusqu’à m’en donner la migraine.

J’ai d’ailleurs un petit secret. Je n’ai pas mis de parfum pendant des mois entiers. Voire plus. Fatiguée des miens.

J’ai encore un Miss Dior Chérie placé au placard pour cause d’insconstance.

J’ai ressorti des échantillons de box beauté, et un temps j’ai trouvé mon compte avec une miniature de parfum Swarovski (oui je sais c’est assez étonnant) mais que je ne trouve nulle part.

Je garde encore précieusement le flacon du fameux parfum offert par ma grand mère. Il n’en reste plus une goutte, juste des effluves que je garde précieusement tant qu’elles sont encore présentes.

Alors, j’ai aussi une autre façon de tomber dans le piège choisir mon parfum. J’aime le message que véhicule un parfum. Sensible au sens et au message, je suis en cela une bonne cible marketing. Pour preuve, revenons à la marque de mon premier parfum-femme, j’ai bien failli acheter après avoir vu le spot publicitaire « la vie est belle parfum » avec Julia Roberts.

Le message est fort et j’admire l’actrice devenue égérie Lancôme bercée par les films dont elle a fait le succès.

Pour un parfum, je mets très longtemps à me décider et je consomme peu. En cela je ne suis pas une si bonne cible marketing…

Mais… quand on a une idée en tête, on déroge parfois à ses habitudes.

Après avoir jeté les derniers mots de cet article, je suis allée faire des doubles de clés.

Quel est le lien me direz-vous?

 

Un peu d’attente dans un centre commercial au point clé et une parfumerie juste à coté. Vous voyez ce que je veux dire ? Je me suis retrouvée à pschitter allègrement des bandelettes. Mais je ne me suis pour autant éternisée. Faut pas déconner.

Si vous avez une histoire particulière avec un parfum, je serai ravie de les lire dans les commentaires !

Voilà de quoi tester ces parfums. Je crois que le choix va être très difficile !

 

 

 Posted by at 19 h 52 min
Déc 262017
 

Cher internaute quand tu tomberas sur mon blog, supposons avant le 31 décembre ou juste en début d’année, tu seras heureux je l’espère de ne pas lire un énième article sur les bonnes résolutions pour la nouvelle année.

Peut-être même que tu ne trouveras pas de billet de mode si tu as recherché dans ton moteur de recherche préféré «  super blog de mode à La Rochelle ».

Grosse déception pour toi je le comprends, mais il y a des trucs dans ma vie de nana qui me préoccupent.

Comme « comment me débarrasser discrètement d’un artisan qui me prend pour une conne depuis plus d’un an » et « sans me faire prendre par les flics » . Oups ! Je vais alerter la NASA …

Sois compréhensif, c’est un blog mode ET un blog perso. A glisser dans la catégorie fourre-tout bien pratique : « Lifestyle ». Mais attention j’ai quand même une ligne éditoriale . J’écris ce qu’il me plaît.

 

Donc si tu atterris ici et que tu es curieux (après tout pas besoin de remonter indéfiniment le fil du temps vu mon rythme d’écriture) tu apprendras que j’ai réussi à devenir propriétaire d’une maison dans le territoire convoité de La Rochelle, mais que ça m’a pris 9 mois avant de pouvoir signer l’acte de vente le 25 novembre 2016. Et que aujourd’hui à l’aube de 2018, je suis toujours l’heureuse locataire d’un appartement pompe-pognon en dépit d’une livraison de chantier prévue au 28 février 2017.

Je pense que si j’avais choisi un terrain à construire comme il y en a encore dans le secteur, ça ne m’aurait pas pris plus de temps. (mais probablement plus de sous)

Heureusement que j’ai depuis rencontré d’autres personnes qui travaillent admirablement bien (Paulo, Jean-Charles, Nathalie « #cœurcoeur à vous tous ») et qui sauvent mon chantier. A mon banquier et conseiller grâce à qui j’ai pu emprunter pour ma maison, qui auraient pu tirer une tronche de 3 mètres quand j’ai quitté mon CDI pour être freelance blogueuse et community manager et qui en fait sont très contents pour moi

Tout cela sous l’oeil attentif de mon Dino conducteur de travaux, un petit rayon de soleil s’annonce maintenant. Avec le placo qui avance dans ma maison, je peux -enfin- m’y projeter à nouveau.

C’est bon ? Tu es toujours là  Internaute ? Pas trop déçu ? As-tu des questions ?

….

Vas-y demande ce que tu veux dans les commentaires, je te répondrai.

Donc se projeter dans son nouveau chez soi c’est quand même ce qu’il y a de plus sympa.

Beaucoup plus en tout cas que de passer sur son chantier et découvrir que certains ont laissé les câbles électriques enfermés derrière le placo…

« Ah, vous vouliez de la lumière dans votre chambre d’ami ? »

Snif !

 

 

La salle de bain sera à peu près celle-ci mais un peu plus simple au niveau de la douche, et en fin de compte un seul lavabo.

Ma future salle de bain par contre est toujours la même à peu de choses près.

 

Ma future pièce principale : salon cuisine et salle à manger

 

 

Je me suis fait plaisir sur le choix de cette porte. Avec une grande vitre pour ajouter de la lumière dans cette vieille maison

J’avais déjà commencé à dessiner ma future cuisine. Ben on efface tout et on recommence, depuis elle a changé de place. Elle sera plus petite mais je vais gagner en confort dans le coin salon. J’abandonne l’idée de mon petit coin jardin d’hiver qui en fait était juste de l’espace perdu et je déplace mon salon du coté de la fenêtre qui donne sur cour.

Pour le reste, voilà ce que cela va donner, en remettant chaque meuble de salon que j’ai, dont mon canapé d’angle actuel (il fait plus de 2 mètres de long avec les accoudoirs).

Vue depuis la porte du bureau. La cuisine sera au fond à gauche, et à droite il y aura mon coin salle à manger

 

Je pense quand même pouvoir ajouter un meuble de salon. Ou même changer carrément ma table basse et le meuble télé qui est juste une desserte que j’avais retapée. (Si ça te dit je dois bien avoir quelques part encore les photos avant, pendant et après de ce petit bricolage d’ailleurs)

L’espace salon est suffisamment grand mais je pense qu’au delà d’un canapé, surtout si je conserve l’actuel en angle convertible, d’une table basse et d’un meuble télé ça risque d’être vite surchargé.

Et je n’ai pas dessiné mon rocking chair, mais il sera là lui aussi.

Bien que j’ai proscris depuis plusieurs années tout tapis à cause des poils de chats et de mes allergies aux acariens, j’ai bien envie de l’aspect cocon et douillet que peut donner un tapis.

Derrière le placo vert il y aura un petit espace cellier et des toilettes.

La cuisine sera toute petite, mais ouverte et donnera à la fois sur le salon coté évier et une partie salle à manger où il y aura une grande table blanche avec des chaises dépareillées, associant le bois et le blanc.

Le meuble de cuisine coté salon aura idéalement une niche-étagère pour y ranger quelques livres.

L’éclairage est prévu avec des spots au plafond mais j’aimerai avoir une belle lampe au sol, derrière le canapé, pour pouvoir avoir un coin agréable pour lire. Ou dessiner.

Une lampe sur pied, peut-être chinée ou réalisée avec un détournement d’objet.

Tout mon mobilier de salon actuel est vieux vieux vieux, la seule certitude est que je vais garder mon rocking chair que j’adore. Le meuble télé, mériterait d’être peu plus conséquent ma desserte et avec une télé de plus grande taille. Ce qui est quasi sur c’est que ce sera un meuble détournée de sa fonction parce que je trouve que les meubles dédiés télé sont moches par nature et son très difficiles à intégrer dans un salon sans s’imposer visuellement. Si vous avez des exemples «  comment intégrer un meuble télé salon » je veux bien voir cela !

Pour mon canapé, j’hésite. Celui-ci a bien 12 ans, un peu abimé, mais j’adore l’ouvrir la banquette convertible pour buller sous un plaid. Et c’est quand même un couchage supplémentaire qui dépanne bien pour recevoir du monde.

Est-ce que vous arrivez aussi bien que moi à vous projeter dans mon futur salon ? Comment avez-vous meublé votre salon ?

 Posted by at 12 h 50 min
Oct 032017
 

Je suis prête à parier que si je vous demande à quoi vous penseriez en premier quand je vous parle d’amoureux, de cadeaux, de petites attentions, et de romantisme il y aurait des évidences, des points communs. Ce sera peut-être un souvenir précis, probablement un cadeau que vous auriez offert ou reçu.

Si à ces mots j’ajoute Saint Valentin, vous me parlerez surement de soirées ou week end spéciaux, de chocolats (oui oui on en offre encore) et… de fleurs !

Et bim ! De fleurs à fleuriste il n’y a qu’un infime pas. Cette personne-là même qui doit voir et conseiller les amoureux en tout genre.

 

Elle, c’est Karole Josefa Bonnet

Karole Josefa Bonnet

Son nom sonne romantique, mais il ne faut pas se méprendre. Karole Josefa Bonnet est une jeune femme de son temps aux bras tatoués, fleuriste, modèle et mannequin, blogueuse.

Chevelure flamboyante, il se dégage d’elle cette « touche romantique et un peu sauvage » qui inspire son travail.


Son échoppe (oui vous avez bien lu, « échoppe » . J’ai parlé de romantisme je n’allais donc pas dire simplement boutique) est pensée comme un cabinet de curiosités.

Sur les meubles anciens, chinés ou de famille on peut y admirer ses trouvailles.

 


 

« J’aime les variétés bizarres, travailler des fleurs que l’on ne voit pas souvent ».

Fleuriste indépendante, sous le nom de Josefa, elle est également partenaire Interflora pour l’envoi de fleurs commandées sur le site. Elle en a livré des fleurs, pour des mariages, des cadeaux, pour des amoureux…

 

Les amoureux de la saint Valentin

Pour la saint Valentin, me confie Karole les demandes sont très souvent classiques. La rose rouge reste un symbole fort de passion et d’amour éternel à l’occasion de cette fête. La saint Valentin est une occasion tellement symbolique que les hommes pensent que la rose est une valeur sûre pour faire mouche. Pourtant si vous saviez le nombre de femmes qui apprécient de découvrir des fleurs originales ( ou juste pas de roses…) vous seriez étonnés.

Il n’y a pas que les roses rouges dans la vie ! 😉

Et si l’achat en lui-même n’est pas super romantique, l’intention l’est toujours. Il est très facile de commander une livraison depuis le site internet, celle-ci peut même être livrée le jour même. Le catalogue Interflora permet de définir le budget et le style de bouquet, voire même de confectionner un coffret cadeau et bien sur d’ajouter un mot personnalisé. L’artisan fleuriste ajoutera toujours une petite touche personnelle sur la composition du bouquet tout en respectant le volume, la forme et les couleurs. Chaque bouquet est pour une personne unique alors il est alors important qu’il le soit aussi, même si il a été choisi à distance.

Les amoureux qui se marient

Justement alors que je discute avec Karole, trois mariages sont prévus pour le week-end suivant. « Aujourd’hui de plus en plus de personnes se marient en septembre ou octobre » .

Quand je lui demande son mariage préféré, il lui est difficile d’en choisir un. «  Tous me touchent car, pour un moment, on devient un élément important de ce jour spécial. J’ai un attachement à chaque fois, comme pour un ami proche ou un cousin ».

 

Puis en réfléchissant, c’est le mariage de deux hommes qui reste encore dans sa mémoire. « Y et M avaient choisi un lieu absolument magnifique, le domaine de Rennebourg à St Denis du Pin, près de St Jean d’Angély. J’avais confectionné un plafond de feuillage pour la grande salle. »

Les amoureux de tous les jours

Il y en a plein. Ils ont décidé de faire de tous les jours un jour spécial, se laissant inspirer par le sentiment du moment pour une petite attention. Les choix vont de la rose rouge éternelle ( encore elle ! ) au bouquet champêtre. Et presque toujours avec un petit message, préparé et écrit par leurs soins ou que Karole retranscrit… Les petits mots doux sont « toujours romantiques. On trouve aussi très souvent des citations »

 

Crédit photo Interflora, compte instagram https://www.instagram.com/interflorafrance/

 

 

Bien qu’installée que depuis 2 ans dans le secteur de La Rochelle, Karole est un peu la fleuriste spécialiste des amoureux. Elle a co créé un salon plein de charme destiné aux mariés, rassemblant des spécialistes du mariage, dans un dimension humaine, chaleureuse et locale.

D’ailleurs vous pouvez noter dans vos agendas le week-end des 20 et 21 janvier 2018 pour aller faire un tour à la 3eme édition de l’Atelier des Mariés, à la salle de l’Oratoire à La Rochelle !

Josefa sur les réseaux sociaux

 Posted by at 14 h 42 min