La lingerie et vous, on en parle ?

Un article sur la lingerie, cela faisait longtemps !

J’ai eu envie de parler lingerie entre femmes, de tout âge et toute morphologie. Une discussion informelle, axée sur une séance photo que j’allais réaliser.

Depuis environ trois ans, mon travail photographique s’est grandement enrichi. J’ai maintenant l’habitude de réaliser des shootings photo sur le thème de l’érotisme et des sexualités, pourtant je n’avais jamais mené de séance photo lingerie. Ces photos que l’on qualifie souvent de «photographie de boudoir ».

J’ai proposé dans mon groupe Facebook Apéro Filles à La Rochelle deux temps de shooting. J’imaginais en réaliser un ou deux seulement et à ma surprise j’ai reçu plein de réponses. Je me suis rendue compte qu’il y avait plusieurs sujets intéressants à aborder sur le rapport au corps en discutant de lingerie.
Je vous présente aujourd’hui les shootings de Laure et Gwenahelle avec un petit audio avant et après la séance et vous invite à continuer la discussion pour témoigner, partager votre vécu. Et pourquoi pas planifier avec moi une séance photo lingerie à La Rochelle ! Ça vous dit ? Contactez-moi !

En lingerie devant mon objectif

Le hasard fait que toutes deux avaient déjà posé lors de précédents shooting. Laure a l’habitude de poser pour différents projets artistiques et Gwenahelle avait fait de façon plus personnelle des photos de grossesse, aussi bien nue que habillée.

Que vous ayez envie de poser en lingerie sexy Maison Close ou complètement cocooning en brassière Undiz avec de belles chaussettes pilou-pilou moi ça me va ! Le shooting photo est un moyen de vous découvrir autrement, peut-être même pour la première fois, mais c’est surtout une bulle de temps juste pour vous. Et l’occasion de parler autour d’un thé dans le cadre de cette série !

Laure

Laure Photo Amanda Bronscheer 2021 3

Laure aime la mode rétro et, en lingerie, les corsets et les culottes hautes. Très souvent en décolleté, elle est exigeante sur les soutien-gorges – quand elle en met –. Ils doivent être élégants mais aussi savoir se faire oublier pour ne pas gâcher le décolleté par des bonnets trop enveloppants. De toutes façons, si elle en porte, elle privilégie les brassières.

Fière de ses rondeurs, en paix avec son ventre marqué par cinq grossesses et en amour avec ses seins. A 31 ans, C’est une femme épanouie et active.

La lingerie, votre corps et vous . Episode 2 : Laure
Laure Photo Amanda Bronscheer 2021
Laure Photo Amanda Bronscheer 2021
Laure Photo Amanda Bronscheer 2021 4
Laure Photo Amanda Bronscheer 2021 6

Gwenahelle

Gwenhaelle, 44 ans, a également mis au rebut le soutien-gorge depuis plusieurs années, à l’exception parfois de brassières. Son univers lingerie est frais, un peu de couleur, des matières agréables.

La lingerie, votre corps et vous . Episode 1 : Gwenahelle
Gwenahelle Photo Amanda Bronscheer 2021 1
Gwenahelle
Gwenahelle Photo Amanda Bronscheer 2021 2
Gwenahelle Photo Amanda Bronscheer 2021 4

Quand elle a envie d’un peu plus de sensualité dans sa lingerie, c’est dans les belles culottes qu’elle investi !

Gwenahelle Photo Amanda Bronscheer 2021 5

A bas le soutien gorge !

Si tu fais partie de la team sans soutien gorge, bienvenue au club !

Mes invitées l’ont abandonné dans leur quotidien, tellement naturellement qu’aucune des deux n’a de souvenir d’une date précise. « On l’enlève de temps en temps, puis de plus en plus souvent avant de se rendre compte que finalement on ne met quasiment plus de soutien gorge » .

Laure Photo Amanda Bronscheer 2021 5 1
Laure

Laure promeut la pensée «body positive » via notamment le mouvementThe all size catwalk. Avec un bonnet D à 11 ans, le problème du soutien gorge s’est présenté très tôt.
Une période un peu compliquée et devenant femme, pour des bonnets plus grands, c’est encore plus galère de trouver de beaux soutien gorge, compatibles avec les décolletés qu’elle affectionne. Et aussi abordables au niveau prix !

« Tant que c’est sexy et pas trop prise de tête…  »

Laure M.

Alors pour toutes les deux, ce sont les bralettes ou brassières qui ont la cote quand elles ont envie d’un ensemble coordonné ou pour jouer avec la transparence d’un joli haut.

Car, en effet, le port du soutien-gorge tel a été adopté pour des raisons esthétiques ou de convenances.

Que se passe-t-il sans soutien gorge ? Et bien rien et cela pourrait même faire le plus grand bien à toutes les poitrines.

« Si la femme met un soutien-gorge dès l’apparition de ses seins, l’appareil suspenseur ne travaille pas correctement et ses tissus de suspension se distendent »

Dr Jean-Denis Rouillon propos recueillis par l’AFP

Un médecin du sport, Jean-Denis Rouillon a mené une étude auprès de 320 femmes. Malheureusement une étude menée sur un nombre de poitrine trop restreint…

En attendant de voir vérifier ces hypothèses, le no bra amène un confort, une aisance à la respiration ressenti par de nombreuses femmes. Peut-être est-ce également en lien avec la difficulté de trouver des soutien-gorge à la coupe et à la taille parfaites, tant la morphologie des poitrines et des torses est varié, sans même parler de l’asymétrie naturelle plus ou moins prononcée.

Sur le compte Instagram Masha Sexplique, tu trouveras des posts sur les poitrines asymétriques… et aussi plein d’autres sujets de discussions sexo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.