Mar 172018
 

musculation bras sport bouteille © Amanda Bronscheer

Encore une révélation !

Déjà la dernière fois je vous laissais entrevoir mon envie d’écrire sur de nouveaux sujets. En voilà un autre.

J’ai aussi envie de parler de sport… (et mode ? Hé hé oui il me faut bien justifier le temps passé à regarder les boutiques en ligne)

S-P-O-R-T

Arf oui je sais, vous devez vous souvenir de cet article là avec un petit gribouillis approximatif.

Non pour l’instant c’est plutôt du sport dans l’optique de  » bouger son boule ». Pas de marathon en vue, pas de trail…

Pourquoi j’ai envie de bouger mon boule

Juste le besoin de faire bouger ce corps qui reste des heures durant vissé sur une chaise de bureau. Que j’ai d’ailleurs choisi bien confortable pour mon entrée dans la vie de freelance avec des journées qui filent à tout vitesse. Je pensais gagner au moins 8h de plus dans mes journées après avoir quitté mon ancien job.

A moi le temps pour dessiner régulièrement, développer le concept Apéro Filles  ( il y a déjà 3 villes…) , refaire mon site, en lancer un autre, partir faire des reportages…. en plus du community management pour mes clients.

La réalité est qu’en fait j’ai l’impression d’avoir encore moins le temps qu’avant ! Il faut dire que la rénovation de maison qui traine a peut-être quelques responsabilités dans tout cela. D’ailleurs mon emménagement n’est plus une vague idée, je viens de passer mes premières nuits dans ma maison !

Début janvier, j’ai pris mon courage à deux pieds, chaussé mes vieilles chaussures de sport et je suis sortie dès le matin, sur les conseils de mon amie Nathalie (promis je vous reparle de cette formidable nana)  : 1h pour soi le matin (ce qui implique de se lever plus tôt), sortir d’oxygéner les neurones, marcher, se dépenser, puis se poser et penser à sa journée.

Comment se passe la reprise d’activité physique

N’ayant plus du tout l’habitude mes premières sorties m’ont bien fatiguée mais cela m’a également fait un bien fou. J’ai donc continué, pas tous les jours certes.

Maintenant le pli est pris : j’ai tout juste racheté des baskets de sport, des Asics comme les anciennes, comme cela j’était sure de ne pas me tromper sur la taille. Pour tout dire je viens de les étrenner ce matin même !

Vu comme c’est parti, maintenant je sais que je vais tenir ( = je vais donc pouvoir investir dans le shopping sport)

Ouais je vais bouger mon boule. Régulièrement. Et si les chaussures étaient un renouvellement indispensable – les anciennes sont très très très vieilles – les fringues de sport le sont aussi.

Pas seulement des fringues mode, il faut du tissu technique, respirant, et qui permet de rester au sec. Parce que même quand il fait 0°C dehors, on transpire beaucoup.

J’en ai fait l’expérience un matin la semaine dernière. 7H30 je me suis arrêtée sur la plage de Chef de baie, juste à 2km de mon appartement. Si il faut courir (parce que à la base j’aime vraiment pas ça, sauf quand j’ai besoin de me vider la tête) autant aller vers un spot agréable !

Je suis restée inactive ( et contemplative à fixer les vagues) pas plus de 5 minutes mais cela m’a frigorifiée. J’ai mis du temps à me réchauffer en repartant.

Donc de vrais vêtements adaptés sont nécessaires. Et jolis aussi.

Bim ! Gagné, me voilà en quête de shopping mais je ne pensais pas que ce serait pour des vêtements de sport.

On peut courir avec n’importe quoi sur le dos, mais bien habillée c’est mieux

Même avec une petite poitrine, dès que l’on trottine ça rebondi et ce n’est pas agréable.

Mon dernier soutien gorge de sport remonte à cette époque fofolle où je me suis dit que j’allais castagner de la fresh meat sur une piste de roller derby. Après avoir appris à patiner, à jouer des épaules et des anges pour faire des sortis de piste, une mauvaise entorse de genou m’avait complètement mis hors jeu. C’est con c’est le seul sport qui m’avait motivée à … Faire du sport.

donner des coups roller derby

En pleine castagne au roller derby. Attention tous les coups ne sont pas permis 😉

Ce soutien gorge, je l’ai ressorti mais hum… il a du rétrécir au lavage 🙂

J’ai aussi fait reprendre du service à un vieux jogging qui avait fini en pyjama.

Enfin je ne vais pas détailler mais vous comprenez que finalement je n’avais plus rien d’adapté pour courir plus de 10 minutes, surtout à des températures aussi basses de bon matin.

J’ai commencé mon shopping à petit prix grâce à la fin des soldes, même mes chaussures de sport (Asic Gel Kayano Trainer Evo) sont un bon plan solde. Des nouvelles brassières, des culottes de sport ( ou culottes, c’est super agréable sans couture, tissu respirant…inutile de faire un dessin), et un haut manches longues pour températures entre 0 et 7°C.

Idéalement j’aurai encore besoin de regarder pour des t-shirts et débardeurs et aussi jogging ou leggings spécialement conçus pour le sport.

Donc après ma période shopping mode traditionnel, ma période shopping high tech, ma période shopping rénovation de maison, voilà que j’entre dans ma période shopping sport !

C’est fou hein ?

 

Des idées shopping pour le sport

 

Je ne vais pas piocher uniquement dans une seule boutique ou marque mais voilà mes idées de shopping pour le sport. Attention, un autre truc bizarre, il va peut-être y avoir du rose. Je commence à bien aimer cette couleur tant que ce n’est pas trop barbe à papa.

shopping sport mode femme fevrier 2018
Veste sans manches réfléchissante : Esprit   79,99€
Jogging rose clair : Esprit  39,99 €
Brassière : Puma , chez Go Sport 58,35€ 46,60 €
Les chaussettes : Kalenji chez Décathlon 5€ les deux paires de la même couleur (exactement celles que j’ai achetées ! )
Chaussures : Asics Gel

Il y a peu la la marque Esprit m’avait étonnée par le choix de ses articles déco et linge de maison, mais c’était trop tôt pour moi il valait mieux attendre de déménager.

A ce moment là j’avais repéré qu’il y avait sur le site une rubrique mode femme sport qui m’intéresse beaucoup plus aujourd’hui.

 

Mes chaussures de sport

Des Asics Gel Kayano Trainer Evo. Sur la photo on dirait que c’est rose pâle mais c’est beige.

J’ai réussi à les acheter à 48€ pendant les soldes, en cherchant bien sur le net on trouve encore ce modèle exact et parfois un peu moins cher ( attention aux frais de port si il y en a).

Mais il y a plein d’autres modèles de chaussures de sport Asics qui sont tout aussi sympa. Notamment le nouveau modèle Sanze, conçu comme un chausson japonais.

Les sous-vêtements de sport

Je l’ai dit plus haut, le maintien de la poitrine est très important. Je voulais au départ retrouver un vrai soutien gorge de sport avec attaches au dos et bretelles réglables mais j’ai finalement opté pour des brassières simples. A très très petit prix chez Décathlon, y’a rien à redire si ce n’est qu’il n’y a pas un choix fou de couleurs.

Pour les culottes, je n’étais pas convaincue.

Mais à 3€ l’unité je ne perdais pas grand chose à essayer.

Et j’ai adopté ! Un vrai confort qui fait la différence

Le haut

Pour l’instant j’utilise des haut basiques, pas du tout conçus pour le sport. Je mets un débardeur, un tee manches longues. Puis par dessus un haut manches longues pour le sport adapté à des températures entre 0 et 7°C trouvé à 10€ toujours chez le même fournisseur.

Le bas

J’aimerai trouver un jogging mais pour la longueur des jambes ce n’est pas facile. Pour l’instant je reprends de vieux leggings, tout en louchant sur ce qui se fait.

D’ailleurs j’ai bien vu qu’il y en avait avec un maintien style contention. Si vous voulez bien m’expliquer exactement à quel moment ou pour quel niveau on en a besoin… Je suis tout ouïe !

Une veste

Ok quand on court il faut être vu. Mais même si les couleurs vitaminées sont jolies, au bout d’un moment les fluo, les orangés, les fuchsias clairs, fuchsias foncés… sont difficiles à marier entre eux.

Pour l’instant j’ai une veste matelassée sans manches jaune ( ça va en dessous je mets du noir), mais je trouve la veste de ma sélection très élégante tout en respectant les principes de sécurité : un joli gris mais en matière réfléchissante.

I-M-P-E-C-C-A-B-L-E

Les accessoires

J’emmène mon téléphone avec moi et ses écouteurs d’origine. J’ai un Xperia Premium et je n’ai pas intérêt à le casser c’est aussi un outil de travail !

Quand certains écoutent un livre audio ou un cours de langue, moi je lance la revue de presse tech de Nowtech. Souvent celle de la veille en replay, l’émission live étant à 8h du lundi au vendredi.

Ce matin j’ai mis en marche l’application Runtastic avec un fond sonore musical sur Spotify. La prochaine fois j’écouterai une playlist running, pour avoir un rythme plus régulier. Parce qu’on ne court pas de la même façon en écoutant Thérapie Taxi ou Adèle !

Je n’ai pas de poche dans ma veste alors je glisse mon téléphone dans une ceinture ventrale de voyage (celle-pour-pas-qu-on-te-pique-tes-sous-et-passeport). C’est un point que je vais devoir améliorer.

Je crois aussi que je vais voir si je peux avoir une mini gourde pour ne pas devoir attendre de rentrer pour boire !

 

 Posted by at 11 h 24 min
Jan 212018
 

Boucles oreille ananas Laetitia Tralala tableau Frida Kahlo

C’est un peu la mort dans l’âme cet été que j’ai sorti définitivement de mon armoire deux jeans qui avaient fait leur temps. Un slim noir et un autre gris, à la coupe style biker.

Non pas que l’usure avait eu raison d’eux mais seulement parce que Miss Popotin et Mr Cuissot se sont épanouis. Ce n’est pas grave, depuis mes 18 ans, je prends un kilo par an. Si vous comptez bien et que vous avez en tête ma silhouette, on peut dire que je reviens de loin. Mes allures de brindille ou plutôt de fil de fer à l’adolescence avaient inquiété ma mère qui, poussée par les ragots de voisinage affolés de la perspective d’une éventuelle anorexie, m’avait interrogée sur la perception que j’avais de mon corps. Bien inutilement d’ailleurs (une maman ça s’inquiète toujours) car elle était témoin de mes fringales à toutes heures qui parfois me faisaient lever la nuit pour une petite collation sandwich.

Mais quand même par principe. Et oui… j’ai d’ailleurs toujours un bon coup de fourchette mais à l’époque il faut croire que ma croissance demandait beaucoup d’énergie.

Chemise carreau Blune Jean Flare Mindalicious

Mais revenons à ces histoires de jean

J’ai toujours eu du mal à trouver des pantalons assez longs, idem pour les manches de chemises.

Celle que je porte sur cette photo est une très belle surprise. Trouvée chez Anne-laure de la boutique Simonie à Niort, cette chemise est douce et a une longueur de manches idéale pour moi. Pour une fois que je n’essaie pas de taper dans le vestiaire masculin (ce qui avait bien fait rire les frères Hedus en me voyant essayer leurs chemises lors d’un salon … mais j’ai les hanches trop larges pour ces chemises d’hommes super ajustées).

regard maitresse et chat

Eye’s CATching

Et à part trouver un jean assez long en voyage outre manche, sur mesure, par le goût du risque sur un site en ligne ou encore dans les fringues homme, je suis tellement embêtée que je ne cherche plus depuis que j’ai pu trouver ceux qui me convenaient. Mais cela ne peut pas durer éternellement.

Quand d’autres se contenteraient de deux, voire 3 paires de jeans dans leur dressing, pour moi il y a quelques indispensables :

  • le jean coupe droite, de préférence un Levis : version 570 straight fit que je traine depuis 2007 (si si plus de 10 ans maintenant) mais qui arrive bientôt à ses limites d’extensibilité.
  • le jean flare : il lui manque quand même deux trois centimètres pour être parfait. (A voir en look années 70 )
  • le slim brut (selon les goûts) : trouvé chez Zara homme à Bangkok…
  • le slim noir : Dorothée Perkins, mais je ne rentre plus dedans
  • le jean slim classique
  • le slim gris : un style biker acheté je ne sais plus où et porté version feu de plancher.

Evidemment quand tu demandes une longueur 36 en boutique, c’est bien rare d’en trouver. Pire j’ai déjà eu certaines réponses assénées avec aplomb :

« Ah bé non ça m’étonnerait que ça existe ! »

A la rigueur une longueur de jambes 34 ça peut se trouver en magasin, et peut être plus facilement sur des sites en ligne comme Jean Station.

Donc l’idéal se tiendrait dans 5-6 jeans au minimum. Avec des chiffres comme ça on est loin du dressing minimaliste…

Et c’est sans compter le jean en toile enduite (qui n’est pas extensible donc je n’en ai plus) , ou les beaux jeans de couleurs que l’on se doit d’avoir pour la belle saison (ceux-là je n’ai jamais réussi à en trouver).

C’est tendu du string… du jean. J’aime bien que Miss Popotin soit épanouie mais quand même ça me fait mal au cœur de DEVOIR renouveler des fringues que j’aime et qui sont toujours en bon état.

Mindananas

Est-ce que, comme moi, c’est la mort dans l’âme que vous faites une croix sur vos fringues favorites ? Ou alors peut être que vous vous en arrangez avec philisophie en vous disant que ça va faire du bien à votre garde robe d’être rafraichie ?

Je veux tout savoir 🙂 !!!

chat noir pas calin mindalicious

Lulu a l’air d’apprécier ce moment câlin… #CacheTaJoie

Je porte :
Chemise : Blune
Chaussures : Atelier Do Spato
Bracelet « Chieuse » : Félicie aussi
Jean flare : Denim Studio
Boucles d’oreilles : Laetitia Tralala
Bague ? … juste une turquoise 😉

 Posted by at 11 h 54 min
Jan 182018
 

to be or not to be 2

Cela fait un bon moment que j’ai délaissé les achats mode. Moins d’envies, trop de chaussures et d’habits dans mes placards, une aventure qui mobilise le moindre denier ainsi que mon boulot aujourd’hui 100% freelance… Et aussi de nouvelles envies, comme acheter un nouveau boitier reflex , du matos vidéo ou des feutres. Bah oui depuis que j’ai repris du temps pour moi pour le dessin, je suis une vraie gamine devant une boite de feutres ou de crayons…

Cependant la mode ça me titille toujours. Pour preuve, demain matin je serai dans le train pour visiter les salons pro à Paris. Who’s Next, Maison & Objet, peut-être Man Woman Show….

J’ai même repris plaisir à me prendre en photo toute seule avec mon trépied, vous découvrirez cela la semaine prochaine sur le blog. Promis.

 

Mes petites astuces pour les soldes

to be or not to be 1

Bon plan juste avant les soldes

Depuis que j’habite à La Rochelle, ma technique pour bien profiter des soldes – les classiques d’hiver et d’été on ne parle pas des soldes flottantes à tout va – a toujours été de faire du lèche vitrine le samedi avant le lancement des soldes. Ce jour là les boutiques sont quasi désertes, les gens attendent le jour J du lancement.

Je n’y vais pas simplement faire du repérage car, bien souvent, dans les boutiques indépendants il suffit de demander si l’objet du désir sera en solde et proposer de l’acheter le jour même au prix soldé. Une garantie pour la boutique de réaliser la vente plutôt que d’espérer un achat quelques jours plus tard (on a bien le temps de changer d’avis) et pour moi la garantie de pouvoir avoir ce que je voulais. Tout le monde est gagnant.

Un exemple ? Cette paire de chaussures achetée en 2009, et qui semble neuve car le système d’attache se défaisait tout le temps. Boots kaki Marithe Francois Girbaud Photo Amanda Bronscheer 6758

 

Un vrai gâchis quand on y pense, car même à – 50% c’était une somme conséquente. L’année précédente j’avais fait le même coup pour un modèle rouge bordeaux de la même marque. Portées à outrance, elles ont certes vieilli mais je les mets toujours !

Pour la paire kaki, 2018 est une bonne année. J’ai tenté de les remettre et tout s’est bien passé. A n’y rien comprendre car je n’ai pas les chevilles plus grosses qu’avant. Puis en y réfléchissant… bingo ce sont les chaussettes qui font la différence. Je ne mets plus de chaussettes toutes fines ou des mi bas fantaisie. Ces quelques millimètres ont suffi pour que je puisse à nouveau en profiter.

Boots kaki Marithe Francois Girbaud Photo Amanda Bronscheer 6759

Pendant les soldes

La seconde tactique est de refaire un tour à la fin des soldes pour la troisième démarque. Là c’est quitte ou double, histoire de se faire plaisir et jeter son dévolu sur le pull qui était encore hors budget malgré les premières soldes, remarquer une nouvelle bonne affaire passée inaperçue la première fois…

 

Et les soldes en ligne ?

Après avoir guetté il y a quelques années les début de ventes privées tôt le matin seulement à de rares occasions, j’avoue aujourd’hui n’avoir plus aucun bon plan soldes en ligne.

Avec la multitude de sites et d’offres, on peut avoir quasiment tout ce que l’on veut à tout moment de l’année. Fini le frisson d’avoir enfin la paire de chaussures tant convoitée.

Le plaisir va quand même rester sur l’achat chez des marques à taille humaine. Elles ne sont pas distribuées partout et parfois uniquement en ligne. Un inconvénient mineur quand on aime pas retrouver sur tout le monde les mêmes fringues.

Sur ce je me suis rappelée que j’ai découvert à Chez Simonie de Niort une marque vraiment sympa : Blune . Dans le lookbook il y a une belle combi qui est encore sur le site en ligne. C’est risqué d’acheter une combi en ligne (risque de camel toe * si le buste est trop court pour moi) mais comme elle n’est pas en boutique…

 

* Si tu ne vois pas ce qu'est le mail aimé camel toe je vais t'aider à visualiser.
Première étape : aller voir sur Google image à quoi ressemble un pied de chameau.
Ça a deux orteils, tu vois. Un bout de patte séparé en deux.
Deuxième étape : Imagine toi en pantalon combinaison. Regarde mentalement ton entrejambe et
 superpose l'image du pied de chameau dessus.
Voilààààààà tu connais maintenant le danger des combi pantalons ou combi shorts quand la pièce
 du buste est trop courte. Et tu t'imagines bien que si c'est vraiment vraiment trop court,
 en plus d' être disgracieux, c'est pas très confort non plus....
 Posted by at 14 h 59 min