Avr 042015
 

asos derbies semelles blanches

 

 

Les semelles blanches lisses ou crantées ne sont plus réservées aux baskets.

Après avoir conquis les chaussures homme mi-basket mi-chaussures de ville, elles ont été adoptées par les nouveaux mocassins. Et maintenant voici qu’elles sont la nouvelle tendance pour les sandales et même les escarpins.

 

Selon l’air du temps et mes inspirations je reviens sur mon avis sur certaines tendances modes. Mais ce n’est que pour prendre le temps de bien les observer et peut-être les faire miennes, à ma façon.

Rappelez-vous comme j’avais détesté la mode des sabots. Et un jour j’ai trouvé sabot à mon pied, loin du premier degré de la tendance mais en un genre qui me convenait bien plus. C’est ainsi qu’un peu bien plus tard j’achetais une paire de sandales à semelle bois qui, si l’on regarde bien ont un petit air de sabots coté semelles….

Aujourd’hui me voilà toute   prête à réviser mon avis sur les sandales à grosses semelles blanches . Crantées de surcroît tant qu’on y est !

Voilà mon enviedu moment des sandales dorées assez plates vendues chez Tamaris. En dessous de 70€, un prix raisonnable avec du cuir.

 

Tamaris Sandales dorees semelles blanches

 

Non je vous entends derrière mon écran !

On ne dit pas « C’est trop moche » mais «  Ca ne me plait pas ».

Pour certains ce sont des chaussures dignes à rester dans les stands de ventes flash promotionnelles de certaines boutiques et pour d’autre le summum de la branchitude.

 

Evidemment les avis sont partagés, et c’est tant mieux !

Il aime :

 

 

 

Il n’aime pas :

Oui, sur Internet on peut demander de l’aide pour retrouver où acheter un coup de cœur ;).

Sportive mais avec une touche chic

La tendance n’est pas nouvelle. Les premières grosses semelles crantées étaient s’affichaient timidement en noir. Puis le blanc a quitté la sphère sportive pour amener confort et nouvelle vie à des chaussures à l’étiquette BCBG.

Elles apparaissent volontiers dans le vestiaire homme pour déringardiser des mocassins et reconquérir le cœur des jeunes modeux trendy.

Adidas Derbies crantées

 

Comme une sneaker, la chaussure à semelle blanche se doit d’être confortable. Mélanger le chic et le sportwear, certains y réussissent à merveille.

L’exercice est quand même plus périlleux pour les chaussures femmes. Selon le look il faut trouver le juste équilibre entre le côté cool-je-suis-globe-trotter et le chic et féminin.

opening ceremony bleu metal semelle crantee

 

Je trouve que les silhouettes à l’inspiration nordique et minimalistes s’en tirent haut la main.

Et pourquoi pas aussi craquer sur des semelles colorées ?

bottines semelle crantee jil sander

 

Et si j’en viens doucement à loucher sur des escarpins noirs à semelles blanches ne m’en veuillez pas !

Escarpins MiuMiu semelles blanches

Alors verdict, pour ou contre les grosses semelles blanches et le mélange sport-chic ? 

 

Mar 042014
 
Ben Stephen from Solestruck.com

Shawn C 1

Shawn, blogueur mode à Las Vegas  (http://www.thescexperience.com/)

 

Le streetwear ou skatewear est né aux Etats-Unis à la fin des années 70. Pantalons larges, sweat à capuches, t-shirts larges ou plus près du corps selon les goûts, font partie des codes vestimentaires du streetwear qui s’est démocratisé et influence fortement les tendances mode dans la rue et sur les podiums.

 

 

Un peu d’histoire : le streetwear dans l’échelle chronologique de la mode

 

La fin des années 70 début 80 voit apparaître une nouvelle culture vestimentaire comme signe d’appartenance à une tribu, un groupe. Les sports de glisse sont à cette époque en plein essor, le skateboard est à l’honneur.

 

 

vintage streetwear 80

 

 

 

Ce sont les jeunes des quartiers pauvres qui adoptent tout de suite cette nouvelle façon de s’habiller pour affirmer leur individualité, la confiance en soi et la reconnaissance de groupe.

Bien plus que le vêtement ou l’accessoire en lui-même, c’est la façon de les porter qui importe.

Bien souvent, ayant peu de moyens pour s’habiller, ils expriment à la fois ce qu’ils sont et leur créativité en customisant les jeans ou les sweats. D’ailleurs au début aucune marque ne propose de collection reflétant ce nouveau courant. Le streetwear est aussi bien adopté par les gangs que les groupes de musique dont les Beastie Boyz, rappeurs influencés par la culture urbaine, artistique et le skate.
C’est grâce à leur succès que le monde commence à s’intéresser au streetwear qui s’exporte dans un Tokyo qui baigne déjà dans la culture manga et un peu plus tard en France dans les années 90.

 

 

fresh prince of bel air will smith

 

Will Smith incarne le Prince de Bel Air de 1990 à 1996

En France c’est Joey Starr qui ouvre la marche en fondant la marque Com8, et en en faisant la promotion par le biais de NTM et d’autres groupes amis.
Aujourd’hui ce style vestimentaire n’est plus cantonné à la banlieue et devient une véritable mode urbaine, qui prend également d’assaut les podiums.

 

affiche film La Haine 1995

Le film « la Haine » en 1995 avec Matthieu Kassovitz confirme l’adoption du streetwear en France.

Le streetwear ne peut pas être considéré comme une tendance vestimentaire au sens qu’il existe depuis des dizaines d’années et n’est donc pas un phénomène éphémère. Il s’agit plutôt d’ une culture vestimentaire inspirée de cultures musicales, graphiques, artistiques et sportives.

 

 

Les indispensables

 

Le sweat à capuche ou hoodie.

Très pratique pour les graffeurs, la capuche leur permet de garder un certain anonymat au regard de la police quand ils décorent la ville.

 

sweat zippe homme a capuche mezaguz

Un sweat homme BLZ Jeans

Le baggie

Un pantalon large en denim par exemple ou un short baggie qui descend sur le postérieur. Il prend ses origines dans le fait qu’en prison les ceintures sont interdites et les anciens détenus, une fois à l’extérieur continue de porter bas le pantalon comme signe de reconnaissance.
Aujourd’hui c’est bien souvent un cri d’ado rebelle;)

 

Le t-shirt

Selon les goûts il est porté large ou près du corps et il aura toujours un message fort ou un graphisme particulier. Dans les collections homme printemps été 2014, les couleurs sont volontiers vives, le fluo est très présent.
asap rocky

Le rappeur Asap Rocky

La casquette

La casquette est quasi omniprésente, portée seule ou même sous la capuche d’un sweat. Au même titre que les baskets la casquette homme au style urbain fait l’objet d’un véritable culte de la collection pour les amateurs éclairés.

meinscarfprint6framed

André Judd, Styliste (http://avantgardien.tumblr.com/)

 

Les sneakers

La culture sport et notamment le basket veut que les sneakers soient montantes. Elles sont parfois empruntées à la boxe. Adidas et Nike arrivent en tête, avec toujours un esprit vintage très prisé.
La sneaker plate style Vans est celle plus fréquemment adoptée par les skaters, on voit aussi les baskets très larges des dessins animés manga.

Ben Stephens 2

Ben Stephens 1

Ben Stephens, blogueur pour le site Solestruck.com

 

Nov 202013
 

Normandie Hoche, journaliste freelance est l’invitée de Mindalicious pour vous proposer un abécédaire des tendances de la mode homme pour cet hiver Normandie Hoche 300x282  Journaliste parisienne et londonienne d’adoption, Normandie a quitté la France pour l’Angleterre en 2010, pour y faire un stage de fin d’études..pour ne plus revenir!
Après différents jobs en rapport avec ses trois passions : les mots, la musique et la mode elle est actuellement journaliste freelance et rédactrice pour l’e-shop Farfetch.fr.

Le site vend en ligne les stocks de 300 boutiques à travers le monde. Farfetch propose donc une sélection large mais pointue de vêtements, chaussures, sacs et accessoires de créateurs et marques de luxe, ainsi que des articles vintage. 

 


 

Toutes les bonnes choses ont une fin, c’est maintenant celle de l’été indien. Il est mort le soleil ! Mais pas question d’hiberner pour autant. Au contraire, c’est l’heure de sortir habillé en oignon avec des couches et des couches de jolis habits pour faire barrage au froid.
Cet hiver c’est décidé, vous serez un oignon stylé ! Exit la polaire et le Damart, les créateurs ont imaginé des vêtements pour homme autrement plus réjouissants
Et parce que les collections des grandes marques ne sont pas toujours prêtes-à-porter ni abordables, voici les tendances homme de l’hiver 2013-2014 décryptées et réinterprétées version high street.

 

Acidulé

On commence par une tendance vitaminée repérée notamment chez  Prada, Gucci et Paul Smith : les couleurs acidulées. On aurait presque pu appeler cette section “abricot” d’ailleurs, tant le orange fait fureur cet hiver.

 

 

Acidulé

Défilé Emporio Armani

Jean Slim Orange Levi’s chez Zalando 45 €

 

 

 

Bordeaux

Le bordeaux était de presque toutes les collections présentées en janvier dernier. Cette couleur chic s’adapte à toutes les carnations et styles. Même celui du clone de Francis Lalanne au défilé Martin Margiela.

Bordeaux

Défilé Martin Margiela

Polo Topman, 26 €

 

 

Costume à carreaux

Cette pièce, d’ordinaire considérée comme légèrement excentrique, s’invite sur tous les podiums et dans les vestiaires les plus classiques. De Valentino à Vivienne Westwood en passant par les marques high street : le costume à carreaux est partout.

Costume à carreaux

Défilé Valentino

Costume Topman. Veste 150 €, pantalon 68 €

 

Derbies

Légèrement plus casual que la richelieu, la derby est la chaussure à mettre à tous les pieds cette saison. Les versions à grosses semelles et les brogues sont particulièrement tendance et parfaites avec un pantalon ⅞ (longueur cheville).

Derbies

Défilé Louis Vuitton

Brogues Florsheim chez Nordstrom, 117.68 €

 

 

Esotérisme

Jésus reviens parmi les siens ! Ou plutôt c’est la vierge qui est en odeur de sainteté chez les créateurs, comme Dolce & Gabbana ou Givenchy. On trouve aussi des triangles pointant vers le haut, le bas, ou les deux, chez Dior et Mugler.

Esotérisme

Défilé Dolce & Gabbana

Tee-shirt madone Givenchy chez Mr Porter, 445 €

 

Fourre-tout

Destiné à l’origine au voyage, le fourre-tout se décline en différents modèles et formes dont la version 24 heures pour le week-end ou le cabas. On aime particulièrement les sacs rétro qui rappellent la révolution industrielle et s’inspirent de métiers (plombier, postier) ou d’activités comme par exemple la chasse, ci-dessous chez J.Crew.

Fourre tout

Défilé Louis Vuitton

Sac J.Crew, 96.11€

 

Gris

Bon d’accord on nous fait le coup du gris tous les hivers. Mais cette saison il est vraiment omniprésent. Vous en reprendrez bien un petit peu ?

Gris

Défilé Damir Doma

Col roulé Zara, 29.95 €

 

 

Homewear

L’équivalent de la tendance pyjama chez les femmes : la robe de chambre chez les hommes ! Chez McQueen et Corneliani, les vestes et manteaux ressemblent à s’y méprendre à des peignoirs. On ne vous en voudra pas si vous préférez porter le vôtre pour cocooner, et sortir avec de vrais vêtements.

Homewear

Défilé Alexander McQueen

Peignoir Möve chez Zalando, 44 €

 

Imprimés

Carreaux, rayures, léopard, pied-de-poule… Les imprimés réveillent les dressings masculins. Ils se portent coordonnés façon costume, avec une pièce unie, ou mixés comme sur les modèles grunge de Saint-Laurent.

Imprimés

Chemise Uniqlo, 29.90 €

 

 

 

Jupe

Le look androgyne est aussi présent dans les collections homme que dans celles pour femme. La preuve avec l’apparition de robes chez J.W. Anderson et de jupes chez Jean-Paul Gaultier. Ces derniers sont même allés jusqu’à inclure des femmes dans leur défilé homme ! On aime la masculinité de la jupe Yohji Yamamoto, mais si c’est vraiment trop pour vous, optez pour des sarouels ou pantalons harem qui présentent ce même effet flottant et confortable.

Jupe

Pantalon harem Zara, 39.95 €

à porter avec des brogues ou des boots lacés

 

K-way

Le look sport chic est toujours d’actualité cet hiver, la veste de sport et l’anorak sont donc forcément de la partie. L’occasion pour les nostalgiques de ressortir leur K-Way. Ca tombe bien, il fait son grand retour au bercail après son rachat par le groupe italien Basic Net.

K Way Défilé Damir Doma

K-way chez Coggles, 62 €

 

Lace-up !

La boots à lacets est l’une des chaussures incontournables de cet hiver. Les créateurs la déclinent en différents styles. Tantôt noire et imposante façon rangers, tantôt boots-brogues chic couleur camel : elle se porte de préférence avec un pantalon court qui laisse apparaître une partie des jambes.

Lace up

Défilé Carven

Boots Grenson chez End Clothing, 255 €

 

Matelassé

Le matelassé est l’une des tendances fortes de cet hiver. A côté de la veste de chasse et de la doudoune, des pulls, sacs et gilets de différentes matières se gonflent et se gauffrent.

Matelassé

Défilé Ermenegildo Zegna

Doudoune Moncler Gamme Bleu chez Farfetch, 838.79 €

 

 

Nordique

Après s’être invitée dans nos intérieurs, la Scandinavie a pris le pouvoir dans nos armoires. Les créateurs s’approprient le style nordique trappeur/homme de la forêt. Premier signe distinctif : les boots d’esprit randonnée. Présentes cette saison chez Ami et Bally, elles seront bientôt à vos pieds.

Nordique

Défilé Bally

Boots de randonnée Jules B, 175.11 €

 

Oversize

Après s’être imposé chez les femmes, l’oversize arrive chez les hommes. Les créateurs font monter le volume, et voici nos pulls, vestes et manteaux, transformés en larges cocons pour passer l’hiver au chaud.

Oversize Défilé Alexander McQueen

Caban oversize Christophe Lemaire, 895 €

 

 

P arka

De Salvatore Ferragamo à Viktor & Rolf en passant par Brioni, Ami et bien d’autres, la parka s’est imposée sur presque tous les podiums. Et c’est bien normal : comme arme anti-froid et coupe-vent on a rarement vu mieux. Portez ce modèle Carhartt avec les boots Grenson pour une pointe de chic.

Parka Défilé Viktor & Rolf

Parka Carhartt chez Urban Excess, 228.90 €

 

 

Quilt

Mettez votre grand-mère au parfum : les vêtements composés d’empiècements, façon quilt, ont envahi les collections homme. Bottega Veneta, Richard James et Junya Watanabe réhabilitent le patchwork.

Quilt Défilé Junya Watanabe

Pull Jigsaw, 117 € environ

 

Rouge

Les designers voient rouge cet hiver ! La couleur du désir est à l’honneur chez McQueen, Versace, Saint Laurent et Burberry Prorsum. Elle se mélange souvent au noir pour un look très stendhalien. Si vous craignez l’effet Santa-Claus à l’approche de Noël, optez pour des petites pièces ou accessoires.

Rouge Défilé Burberry Prorsum

Echarpe Paul Smith, 49.05 €

 

 

Sac à dos

Repéré aux défilés de grands noms de l’élégance tels que Gucci ou Louis Vuitton, le sac à dos gagne ses lettres de noblesse. Pour un modèle pratique aux airs vintage, comptez sur les sacs en toile de marques comme Essle ou Herschel (ci-dessous). Et pour une solidité à toute épreuve, optez pour Fjällräven.

Sac à dos Défilé Gucci

Sac à dos Herschel chez Asos, 80.87 €

 

Teddy

Avec ses airs preppy, le blouson teddy offre une nouvelle jeunesse au dressing masculin. De retour depuis quelques années, il continue d’inspirer les créateurs, tout comme son rival le bombardier, issu de l’univers militaire.

Teddy Défilé Saint-Laurent

Blouson bombardier à manches tricot River Island, 95 €

 

 

Ultraviolet

Avez-vous remarqué l’abondance de lunettes de soleil sur les photos des défilés ? On croirait presque les collections été ! Cet hiver ne sera peut-être pas chaud mais il sera beau, si l’on en juge par le nombre de mannequins portant des solaires sur les podiums. Businessman en costume chez Vuitton ou fêtard en peignoir en lendemain de fête chez Dries Van Noten : les lunettes de soleil sont l’un des accessoires indispensables de cet hiver.

UV Défilé Dries Van Noten

Lunettes de soleil Retrosuperfuture chez Liberty, 149 € environ

 

Veste croisée et caban

Si vous n’en avez pas encore, il est grand temps d’acquérir une veste croisée ou un caban. Ce vêtement, pilier du style casual chic, n’a d’ailleurs quasiment pas sa place dans cet abécédaire des tendances, car il est intemporel et jamais démodé. Mais puisqu’Hermès, Fendi, Viktor & Rolf et Balenciaga (entre autres) l’incluent dans leurs collections, on a pensé qu’un rappel des bases serait de bon ton.

Vestes croisées et cabans Défilé Balenciaga

Caban Scotch & Soda, 172 €

 

Workwear

Bleu de chauffe, veste de travail, pantalon de toile, sacs de métiers, chaussures de sécurité… Le workwear inspiré du monde industriel revient en force. Adoptez ce look aussi pratique que nostalgique avec des marques comme APC, Carhartt, Bleu de Chauffe, Bleu de Paname, Dr. Martens et Dickies.

Workwear Défilé Issey Miyake

Veste Bleu de Paname chez End Clothing, 177.30 €

 

Mr X, l’inconnu incognito

Froid oblige, l’emmitouflage est de rigueur. Et les créateurs comme Alexander Wang ou Carven ne plaisantent pas avec ça, qui encapuchonnent leur modèle au maximum. En bref, cet hiver pour être cool, met ta cagoule !

Monsieur X Défilé Alexander Wang

Cagoule Quicksilver, 29 €

 

Yéti

L’abominable homme des neiges est de retour ! Le poil et la fourrure connaissent leur heure de gloire cet hiver. Barbus nordiques chez Bally, moustaches rétro chez Yamamoto, manteaux de fourrure chez Fendi ou pulls velus chez Paul Smith : l’hirsutisme a le vent en poupe ! Si vous êtes plutôt imberbe et pas fan de toisons, choisissez un accessoire fourré.

Yéti Défilé Fendi

Chapka fourrée Paul Smith, 125 €

 

 

Zoo

Et on termine cet abécédaire par la tendance animale. Cet hiver, les créateurs nous emmènent en safari : sweat-shirt à tête de tigre chez Kenzo, imprimés zèbre chez Yohji Yamamoto, ou fourrure léopard chez Vuitton. Welcome to the jungle !

Zoo Défilé Burberry Prorsum

Baskets Vans, 70.20 €