août 222016
 

j ai enlevé le haut

Ce n’est pas une première, certes mais j’en parle encore. Hier soir nous avons encore été une trentaine de nanas à se rassembler pour le projet de Julie Galiay, « la liberté mise à nu ».

Le cri de cœur de Julie, est devenu un projet artistique pour aider une association qui lutte contre les violences faites aux femmes. Hier, sur la plage de la Pointe espagnole près de la Tremblade, c’était donc la seconde séance toujours avec le photographe Xavier Renaudin.

Julie Galiay et ses égéries

Julie Galiay photo © AB

Beaucoup de travail reste encore, d’autres séances photos, Julie va réaliser des croquis et des tableaux. Puis enfin des expositions seront mise en place et les bénéfices de la vente des œuvres pourront être donné à une association.

sacs de plage

« C’est bon y a personne on peut enlever nos fringues ! « 

Le shooting s’est fait en fin d’après midi, coté dunes sur les blockhaus. Contrairement à la dernière fois, comme il était plus tôt et en plus jour de week-end, il y avait forcément plus de passage, même dans le coin à l’abri des regards que nous avions choisi.

Disons qu’un monsieur a rodé pendant un bon moment au début de la séance prétextant qu’il cherchait le parking… ouais ouais. Il a vite été repéré et remis sur le droit chemin.

Et on a quand même réussi à en inquiéter un autre, qui tout nu avec son sac sur le dos, passait à coté du blockhaus où nous étions perchées. Il faut dire que le « mouvement de foule » de trente femmes nues qui se déplacement en même temps a de quoi impressionner. Mais on changeait juste de spot pour continuer les photos 😉

 

 

 

début de séance ©Eric Marteau

 

 

contre jour nb ©EM

 

Photos Eric Marteau

Poème d’Isabelle Lamy

  6 Responses to “J’ai enlevé le haut et le bas”

Comments (6)
  1. L’idée est très ingénieuse! Où pourra-t-on accéder au travail fini?

     
  2. Oh ça ne doit pas être évident, je ne suis pas sûre que je me sentirais très à l’aise. Bravo !

     
    • C’était un peu bizarre les premières minutes, mais après on oublie vite et on rigole bien. Au final tout le monde s’est très vite senti à l’aise, même sur cette seconde séance où il y avait en plus du photographe un journaliste !

       
  3. Une super soirée pour la bonne cause et baucoup de plaisir partagé merci à vous toutes

     

 Leave a Reply

(obligatoire)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>