Fév 232014
 

Comme un camion le guide de la mode masculine mindalicious  22

Kuuâ ??? Tu n’as pas encore acheté le livre de Comme un camion.com ??

 

Chers lecteurs, il est de notre devoir à Monsieur M et moi-même de vous inciter à réparer cette énorme lacune. Et on n’a rien trouvé de mieux que d’affirmer que Comme un camion habille les hommes nus avec ce petit hommage en photo.

Il y a certains détails qui auraient pu heurter la sensibilité des plus jeunes (petites biches effarouchées car l’audience ici est quand même à plus de 60% féminine..), et surtout donner des complexes aux 30% restants , vous comprendrez donc l’utilisation du cache « censuré » ….

Monsieur M voue un culte à son vieux camion pourri Saviem, un poids lourd Renault… de 1975. Enfin il a bourlingué avec et la bête est toujours en service.

Aaah ce truc qu’ont les mecs avec leurs machines…

Donc forcément quand il a vu le guide il a adoré, il se voyait déjà avec  l’équipe de CUC , faire un apéro happening dans un vieux garage à l’ancienne, en salopette et tout le décorum…

Bon en attendant de laisser un jour les mecs ensemble dans ce délire ( Attends si  je viens laver les voitures en roller girl bombasse ça le fait non??) , j’ai vendu mon idée de shooting et Monsieur M a pris la pose !

 

comme un camion le guide pratique de la mode masculine Mindalicious 8

Comme un camion le guide de la mode masculine  Mindalicious 18 censored

 

 

Comme un camion.com, le guide pratique de la mode masculine est le petit bébé du blog de mode masculine du même nom ….. Comme un Camion.com (of course)

 

Ce petit ouvrage est un condensé des meilleurs conseils indispensables à tout homme qui se respecte /se pose des questions / aime la mode tout simplement.

Chaque double page apporte une question précise comme, « Choisir son premier costume », « Ranger sa penderie et faire du tri » ( c’est une de mes préférée celle-là elle m’inspire), « Entretenir ses vêtements » dans la première partie nommée « Une Belle Carrosserie »
Dans le chapitre « Pied au Plancher », on comprendra également ce qui différencie un montage Goodyear d’un Blake pour les belles chaussures ou comment « Choisir ses sous-vêtements » .

Très utile également, à chaque fois on trouve quelques marques vers lesquelles se tourner, testées et approuvées par l’équipe du Camion donc pas de mauvaise surprise !

Enfin le coté beauté et forme n’est pas non plus oublié, car rien ne sert d’avoir une belle carrosserie si, le dessous baignant dans son jus, est vérolé de rouille. « De l’Huile dans les Rouages » apporte des conseils éclairés sur l’alimentation et le sport.

comme un camion le guide pratique de la mode masculine ©photo amanda bronscheer

 

Que faire ? Où trouver ? Comment choisir ?… Autant de questions qui trouvent des éléments de réponse  concrets. Le tout est présenté dans un style agréable et synthétique, non dénué de l’humour qui caractérise le fondateur du blog Joe Dit le Démonte-Pneu et ses fameux accolytes (Romano Garage Rocker, Max Dit le Chauffeur, Tony la Bétonneuse, Doc alias Traz Ta Route …)

Comme un Camion.com, Le Guide Pratique de la Mode Masculine paru en septembre 2013 est l’aboutissement de 2 années de travail, à travailler en plus des articles de blog.

Il n’y a qu’un mot à dire « Chapeau » !

 

Comme un Camion le guide de la mode masculine Saviem 1975  Mindalicious 28

Comme un camion le guide pratique de la mode masculine MindaliciousFR 6

Le Camion de Monieur M  Renault Saviem 1975

co-starring : le camion de Monsieur M 

Photos : Amanda Bonscheer

 

Comme un camion.com : Le guide pratique de la mode masculine
Serge M
Editions du Chène
144 pages – 150 x 210
16 € 90

et le blog c’est par là : Commeuncamion.com 

Avr 222013
 

Parfois ce sont les personnages, parfois les histoires ou les situations  auxquelles on s ‘identifie quand on s’immerge dans un livre. Et si l’auteure a écrit avec émotion, on la ressent fatalement. Je n’aime pas pleurer mais j’ai adoré ce livre. Pire j’ai adoré pleurer. Et après avoir refermé la quatrième de couv je l’ai déposé sur l’oreiller enjoignant Monsieur à le lire.  Après tout ce temps passé ensemble je ne l’ai jamais vu lire. Et il a tourné la première page. Puis la suivante…

 

Si on recommençait à zéro… le livre !

Si on recommençait à zero 1 web

Je l’ai adoré parce que c’est une situation que je vis. Après plus de 3 ans avec la même personne, après des moments d ‘indifférences injustes, de l’incompréhension, quelqu’un qui brille par son absence dans les moments les plus critiques… et bien parfois on n’arrive pas à se détacher.  Il y a toujours quelque chose tapit là, tout au fond, malmené mais pas totalement étouffé et qui ne demande qu’à ressurgir pour grandir plus fort. Malgré les doutes. Malgré les amis-qui-vous-veulent-du-bien  mais qui en réalité transposent leur désirs égoïstes. Ils ne sont pas foncièrement méchants. Enfin pas tous…

C’est une belle histoire, qui ne vire pas cucul la praline à toutes les pages, on s’enflamme devant l’imbécilité ou la méchanceté de certains, on trépigne devant les difficultés de communication des personnages qui sont pris dans un gros quiproquo soigneusement entretenu par ces amis-qui-leur-veulent-du-bien.

 

L’auteure Aline Nicolet Goncalves Cunha, a rencontré son mari lors d’un voyage au Brésil : séparés par la distance et les amis qui ne croyaient pas en leur histoire, ils y sont pourtant arrivés. Mais le chemin n’est pas simple. Le projet d’écriture d’Aline a alors pris une tournure autobiographique car elle se dit que si leur amour a survécu, ses personnages, Nathan et Julia ont peut-être une chance…. car ils s’aiment d’un amour sans limites. Pourtant “leurs vies professionelles et leurs amis, parfois trop bienveillants, font obstacle à leur épanouissement. La vie va devoir les séparer pour qu’ils puissent se retrouver et se reconnaître à nouveau.”

 

Si la lecture de ce livre m’a touchée, même si je l’ai dévoré, saisie par toutes les analogies avec ma vie amoureuse, j’ai cependant bien regretté le nombre incroyable de fautes d’orthographe ou de grammaire. Mais Il est distribué par une jeune édition lyonnaise, les Editions Baudelaire alors il faut leur donner le temps et la chance de s’améliorer sur la relecture, car cette jeune maison a la volonté de faire découvrir de nouveaux talents, prometteurs mais peu connus.

Si on recommençait à zéro 2 web

 

Voici un extrait de « Si on recommençait à zéro » :

 

6 juin 2008, 6 h 53. Nathan était assis dans son lit. Il avait enlevé ses couvertures, et regardait le soleil se lever doucement derrière la fenêtre de sa chambre. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait plus le temps de le regarder. Mais pour une fois, il n’avait pas travaillé cette nuit-là, il avait enfin eu une nuit normale et avait pu dormir en même temps que Julia. Quelques fois, il tournait la tête vers elle, à ses côtés, dos à lui. Ses beaux cheveux bruns brillaient sous les rayons du soleil levant. Sa peau nue, légèrement bronzée, qui dépassait de quelques centimètres sous ses couvertures, semblait si douce. Depuis combien de temps ne l’avait-il pas touchée? Lui, ingénieur informaticien de nuit dans une grande entreprise de New-York, il n’avait que quelques minutes le petit matin pour voir sa femme avant qu’elle ne s’en aille travailler. Mais son épouse ne le voyait pas de cet oeil-là. Lorsque Nathan rentrait du travail, à sept heures du matin, fatigué, les yeux rouges, et qu’il se glissait dans le lit en essayant de prendre Julia dans ses bras, pour sa femme, c’était alors le signal de se lever et de se préparer pour partir à son tour travailler. Il voulait essayer de construire une conversation pendant qu’elle se préparait, lui parler, lui dire à quel point il l’aimait, qu’elle lui manquait, qu’il voudrait prendre une journée avec elle,rien qu’avec elle, pour lui montrer, qu’au bout de trois ans de mariage, il était toujours aussi fou amoureux d’elle. Mais il ne tenait jamais et, dès qu’elle se levait, il s’était déjà endormi. Mais cette fois-ci, il ne dormirait pas! I ls’était reposé en même temps qu’elle, et il était en pleine forme pour attendre que sa belle ouvre ses yeux… Lui parler, la caresser, l’embrasser, juste lui dire qu’il l’aimait, c’était tout ce qu’il voulait.
***
Julia sentait le regard de Nathan. Mais elle gardait les yeux fermés. Elle voulait éviter une conversation sans aucun sens. Que pourrait-elle lui dire ? Elle ne savait même pas si elle connaissait l’homme couché dans son lit. Trois ans de mariage, presque un an qu’ils ne se croisaient que quelques minutes dans cette chambre. L’année dernière, Nathan était rentré à la maison en lançant son sac sur le canapé, et s’était écrié en la prenant dans ses bras qu’il avait une grande nouvelle à lui annoncer, et pour cela il l’invitait dans le restaurant de leur rencontre. C’était tellement merveilleux, il lui apprit qu’une des plus grandes entreprises d’informatique d’Amérique l’avait engagé. Le hic était qu’il travaillerait de nuit, aurait beaucoup moins de vacances, mais c’était presque le triple du salaire qu’il gagnait jusqu’à présent. Ce soir-là, il lui avait promis qu’il ferait tout pour la voir au réveil, qu’il passerait la chercher à son travail pour qu’ils déjeunent ensemble, que leurs vacances ne se passeraient que dans de grandes îles paradisiaques et dans des endroits dont ils avaient tous les deux rêvé. Et enfin, il lui avait promis qu’avec l’argent qu’ils auraient, ils pourraient enfin avoir un enfant. Ce soir-là avait été le plus beau de la vie de Julia, mais elle ne savait pas que c’était ce soir-là qui allait tout basculer dans son couple.

premiere de couverture si on recommencait a zero

 

Je porte : un ensemble lingerie T’Edith

Monsieur M porte : un caleçon Dagobear

 Posted by at 21 h 55 min  Tagged with: